Dans un entretien avec la rédaction de Guineematin.com le lundi dernier, 12 février 2018, monsieur Alhousseyni Makanéra Kaké, ancien ministre de la Communication du président Alpha Condé, dont il s’oppose désormais au régime, a essayé de décortiquer à sa manière la situation politique actuelle. Il a renvoyé le ministre Khalifa Gassama Diaby dans un petit rôle d’agent du pouvoir chargé de faire accepter une manipulation des résultats en effrayant les responsables et militants de l’opposition qui veulent contester ce qui a appelé le vol des suffrages sortis des urnes.

Pour l’ancien collaborateur du chef de l’Etat, la méthode du ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté n’est pas du tout acceptable : « l’esprit de ce discours était de faire accepter le statuquo. Aller dire aux voleurs, ne bougez pas ; et puis, aller vers les victimes de vol pour leur dire ne bougez pas. Ça donne l’image de quelqu’un qui vous terrasse, qui est assis sur votre ventre et qui vous dit, faisons la paix. C’est de cette paix que Khalifa Gassama Diaby voulait. Mais, on sait qu’il ne peut même pas avoir son budget pour le ministère de l’Unité nationale et de le Citoyenneté. Il a pleuré ici devant tout le monde. On a cru même qu’il allait démissionner. C’est un scénario écrit par Alpha Condé. Il voulait faire de nous de l’opposition, les acteurs de ce scénario. Ça ne marchera pas… ».

Ci-dessous et en vidéo, Guineematin.com vous propose la suite de cet entretien avec le ministre Makanera Kaké :

Facebook Comments