Comme nous l’annoncions précédemment, la ministre du Plan et de la coopération Internationale, accompagnée de certains de ses homologues ressortissants du Fouta Djallon, préside à Dalaba, une réunion d’information et de sensibilisation de proximité sur les avancées que connaît notre pays avec les acquis et perspectives attendus du Programme National de Développement Economique et Social (PNDES). Cette réunion qui a débuté dans la matinée de ce vendredi 19 janvier 2018, vise à « promouvoir le dialogue et l’esprit de partage et de fraternité entre tous les acteurs de la vie sociopolitique et économique de notre pays », rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com à Dalaba.

Outre le PNDES, cette rencontre entre les ministres originaires du Fouta, les opérateurs économiques, les sages, la société civile et des responsables du bureau politique du RPG arc-en-ciel, vise à expliquer aux populations à la base, les réalisations et les perspectives du Gouvernement en faveur de cette région.

Dans son discours de circonstance, Mamadou Cellou Garaya Diallo, président du comité d’appui aux élections locales du RPG arc-en-ciel en Moyenne Guinée, a dit que cette rencontre vise à « harmoniser les méthodes d’approche, valider les stratégies de campagne pour notre région, sensibiliser les populations et accompagner les conseils des listes de notre parti (…). Nous sommes de la Moyenne Guinée, on doit surtout se donner la main pour qu’il y ait le développement du pays, en particulier le développement de la Moyenne Guinée. Des dispositions ont été prises pour que les élections se déroulent dans les meilleures conditions. Les membres des comités, chacun doit aller dans son fief pour faire le porte-à-porte, expliquer à nos parents les acquis que le président de la République et son Gouvernement ont déjà obtenus sur le terrain et les perspectives à venir », a-t-il dit, précisant qu’aucune préfecture de la région ne peut dire qu’elle n’a pas bénéficié des réalisations du président de la République et de son Gouvernement.

Abondant dans le même sens, Hadja Mama Kanny Diallo, ministre du Plan et de la Coopération Internationale a expliqué l’importance que cette rencontre revêt dans la vie économique, sociale et politique du pays. « Nous avons pu échanger non seulement sur la stratégie à adopter pour aller vers les élections, mais surtout, nous avons voulu transmettre un message de paix du président de la République dans le cadre des élections locales. Ce message de paix consiste à quoi ? Le rôle des membres du Gouvernement dans ce processus, ce n’est pas de s’impliquer au niveau local, mais c’est surtout de sensibiliser la population d’abord sur l’importance de la paix dans le développement économique et social au niveau local. Et surtout, de sensibiliser sur ce que nous avons fait au niveau du programme national d’investissement et en dehors de ça, du point de vue du programme national du développement économique et social en général ».

Pour madame Mama Kanny Diallo, le PNDES est une approche globale et de façon concentré au niveau local. A l’en croire, il vise « le bien- être des populations à travers la réalisation d’une croissance économique inclusive, durable, dans la paix, la cohésion sociale, dans le progrès et dans la satisfaction des préoccupations des populations en général. Le PNDES porte sur la période 2016-2020. Donc, on a deux années sur lesquelles nous avons mobilisé déjà une enveloppe de plus de 800 millions de dollars, pour fiancer principalement des projets de routes (…). Je viens d’Abidjan où j’ai signé un accord pour le financement de l’interconnexion électrique entre la Guinée et le Mali. Ce sont des aspects importants déjà prévus dans le PNDES. Je pense que ce n’est pas le financement qui est important, c’est la réalisation et les résultats qu’on va atteindre sur le terrain », a-t-elle expliqué.

De Dalaba, Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Tel. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments