Reconnu coupable des crimes de viol et d’assassinat sur une fillette à Yorbo Pellel, dans la sous-préfecture de Nimguélandé, préfecture de Pita, Mamadou Diouma Bah, âgé de 32 ans a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité avec une période de sureté de 30 ans. La décision est tombée hier, Mercredi 11 Octobre 2017, au tribunal de première instance de Mamou, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la ville carrefour.

Selon l’accusation, les faits reprochés à Mamadou Diouma Bah remontent au 11 mars 2016. A cette date, ce menuisier de profession avait pourchassé et rattrapé sa victime qui revenait d’un marché hebdomadaire en compagnie d’un petit garçon.

Mamadou Diouma Bah avait violé par deux fois la fillette avant de l’étrangler et jeter son corps dans un marigot.

Des faits qui n’ont pas été niés par le désormais condamné.

Pendant son procès, Mamadou Diouma Bah a expliqué au tribunal qu’il avait étranglé sa victime à l’aide d’une corde et drainé son corps jusqu’au marigot où il s’en est débarrassé en le jetant dans l’eau. « J’étais en état d’ébriété », s’est-il défendu devant le tribunal.

« Après d’intense recherche, explique le ministère public, c’est le lendemain que le corps sans vie de la victime avait été retrouvé au marigot. Le corps était nu et un œil était sorti de son orbite. Il y avait aussi des petites plaies du pied aux hanches de la victime », a décrit le ministère public, précisant qu’une corde était enroulée autour du cou de la fillette.

Arrêté et placé sous mandat de dépôt, Mamadou Diouma Bah a été jugé et condamné par le tribunal de première instance de Mamou, qui l’a reconnu coupable de viol suivi d’assassinat. Il a écopé de la réclusion criminelle à perpétuité avec une période de sureté de 30 ans.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Tel : 622 97 27 22