A travers cette déclaration le GOHA informe les autorités administratives nationales, ainsi que l’opinion publique nationale et internationale que le mandat des dirigeants des chambres régionales et préfectorales du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, y compris celui des responsables des antennes communales pour la zone spéciale de Conakry expire en ce jour 19 Mars 2018.

Mises en place le 19 Mars 2014, ces instances disposent, conformément à la loi et règlement intérieur les régissant, d’un mandat de quatre ans.

Il est à rappeler que la mise en place de ces antennes en 2014 s’est déroulée par endroit par élection, par endroit par consensus. Ce qui à l’époque, avait donné lieu à des multiples contestations.

Déjà, le GOHA avait dénoncé les irrégularités qui ont émaillé ce processus. Maintenant qu’il est question de renouveler ces instances, et pour éviter de retomber dans les erreurs du passé, le GOHA souhaite que ce renouvellement se fasse en toute transparence.

Pour rendre ces élections crédibles et dans le but de les rendre transparentes, donc crédibles, le GOHA exige l’implication des différentes composantes des antennes (commerçants, industriels, artisans, prestataires de services) dans le processus électoral.

Par ailleurs, en tant que structure de promotion et de protection des droits des opérateurs économiques, le GOHA sollicite d’être associé à toute initiative allant dans le sens de l’organisation des élections pour la désignation des représentants des chambres régionales et préfectorales du commerce, de l’industrie et de l’artisanat.

Enfin, le GOHA rappelle que jusqu’à ce jour, les membres de l’actuel bureau de la chambre nationale du commerce, de l’industrie et de l’artisanat exercent leurs fonctions sans véritable légitimité, étant donné que leur élection était contesté par suite d’innombrables irrégularités constatées et documentées lors du scrutin.

De ce fait, le GOHA demande au ministre en charge du commerce qui assure la tutelle de la chambre nationale du commerce, de l’industrie et de l’artisanat la reprise des élections au niveau national afin que l’on dispose d’un organe dirigeant jouissant de la confiance des opérateurs économiques.

Vive le secteur privé Guinéen, vive la Guinée, que Dieu bénisse la Guinée et les guinéens.

Conakry, le 19 Mars 2018

Le Président

Cherif Mohamed Abdallah

Facebook Comments

Guineematin