Plusieurs dizaines de jeunes et de femmes du quartier Bonfi sont descendus dans la rue ce mercredi 07 mars 2018, pour protester contre la crise qui paralyse le secteur éducatif guinéen depuis près d’un mois maintenant. Les manifestants ont barré l’autoroute Fidel Castro et la corniche sud pour empêcher la circulation. Ils scandaient aussi des slogans hostiles au président de la République et son gouvernement, a constaté un reporter de Guineematin.com sur place.

C’est avec des bidons et d’autres objets bruyants que les femmes de Bonfi sont descendues dans la rue ce mercredi pour dénoncer l’incapacité des autorités du pays, à trouver solution à la grève des enseignants qui secoue le secteur éducatif guinéen depuis bientôt un mois. Aux côtés de ces femmes, se trouvaient aussi des jeunes en colère qui ont érigé des barricades non seulement sur l’autoroute Fidel Castro, mais aussi sur la corniche sud pour empêcher la circulation. Dans les rangs des manifestants en colère, on entendait des slogans comme « Alpha Condé zéro » et « A bas le pouvoir d’Alpha Condé »

« On est fatigué, rien ne marche dans ce pays, nos enfants sont à la maison, ils n’étudient pas, on en a marre ! Alpha Condé n’a qu’à quitter, il ne peut rien, il n’a pas pitié. Depuis combien de temps nos enfants n’étudient pas ? Qu’il parte, on n’a plus besoin de lui. C’est nous qui le supportions, il nous a foutus la merde. Voilà pourquoi nous sommes sorties manifester », déclare Aminata Cissé, l’une des manifestantes.

Une autre manifestante annonce que ce mouvement de colère se poursuivra demain jeudi partout à Bonfi, si d’ici là une suite favorable n’est pas trouvée à la crise de l’éducation.

A noter qu’aucun dégât n’a été enregistré au cours de cette manifestation à Bonfi.

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin