Le Ministère de la santé vient de se doter d’une nouvelle stratégie de communication pour rendre plus visibles ses actions sur le terrain et mieux impacter les populations. Le département, à travers le conseiller en communication stratégique du ministre, a présenté cette stratégie à la presse nationale ce vendredi, 11 mai 2018.

A l’issue d’un audit institutionnel mené récemment au Ministère de la santé, il a été révélé des faiblesses au niveau de la communication du département, qui se montre plus réactif que proactif. C’est ainsi que le Ministère, avec l’appui de ses partenaires, a élaboré une nouvelle stratégie de communication qui devrait corriger ses faiblesses.

Ibrahima Sékou Sow, conseiller en communication stratégique du ministre de la santé

Et, avant d’entamer la mise en œuvre de cette stratégie, le département a tenu à la présenter d’abord à la presse nationale qui va accompagner ce processus. « Il y a eu l’audit institutionnel qui a permis de ressortir les faiblesses de la communication au niveau du Ministère de la santé. Suite à cela, nous avons pu obtenir l’appui du projet HFG grâce à l’appui de l’USAID. Cela nous a permis de mettre en place une stratégie de communication interne et externe du Ministère de la santé. Et aujourd’hui, on ne peut pas développer cette stratégie et la mettre en œuvre sans l’implication efficace des médias. Donc, c’est ce qui nous a motivés à organiser cette conférence de presse pour discuter avec les médias, montrer l’intérêt que nous accordons aux médias et leur présenter cette stratégie de communication qui prend en compte non seulement la visibilité des actions du Ministère de la santé, mais aussi la mise en œuvre des actions du département avec la contribution des médias », a déclaré Ibrahima Sékou Sow, conseiller en communication stratégique du ministre de la santé, qui a présenté cette stratégie aux médias.

L’objectif recherché par le Ministère de la santé et ses partenaires est de rendre plus efficace la communication du département. C’est-à-dire, rendre plus visibles ses actions sur le terrain et plus accessibles ses messages à l’endroit des populations pour un meilleur impact. « Aujourd’hui le Ministère de la santé, à sa tête Dr Abdourahmane Diallo, arrive à faire beaucoup de choses sur le terrain qui ne sont pas visibles. Donc, avec cette stratégie de communication et avec vous les médias, nous pourrons rendre beaucoup plus visibles les actions et les résultats qui sont en train d’être faits au niveau du Ministère de la santé », ajoute Ibrahima Sékou Sow.

Cette nouvelle stratégie de communication qui s’étend sur deux ans (2018 et 2019), comprend un volet interne et un autre externe, se fera en deux phases. La première est celle de la communication interpersonnelle et communautaire, qui prévoit la création d’espaces ouverts participatifs et communautaires ;

l’organisation de séances de dialogue avec les leaders d’opinion, de groupes de discussions… ; l’organisation de réunions publiques d’échange et des ateliers ; l’organisation de sondages, enquêtes, tableaux de bord ou fiches d’évaluation par les citoyens. Et la seconde phase concerne les canaux de communication qui sont : les radios, les téléphones portables, les télévisions et internet entre autres.

Yaghouba Barry, chef de Cabinet Ministère de la Santé

« Aujourd’hui, notre vision est de favoriser une communication accessible et crédible en direction du personnel, des partenaires et de la population en vue d’apporter une plus grande visibilité, une transparence des actions et politiques du Ministère de la santé et le rétablissement de la confiance publique. C’est la raison pour laquelle, nous avons assigné à notre cellule de communication la mission suivante. Mener des activités d’information et de communication en collaboration avec les médias pour répondre à nos objectifs et à notre vision », a conclu Yaghouba Barry, chef de cabinet du Ministère de la santé qui a présidé cette conférence de presse au nom du ministre Dr Abdourahmane Diallo.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628124362

Facebook Comments

Guineematin