C’est dans la matinée de ce vendredi, 22 septembre 2017, aux environs de 10 heures, que le nouveau Préfet de Boké, Monsieur Aboubacar M’Bop Camara a été officiellement installé à ses fonctions, en remplacement de Monsieur Mohamed Lamine Doumbouya qui était le Préfet de Boké, depuis un peu plus de trois ans, a constaté Guineematin.com à travers deux de ses journalistes.

La cérémonie s’est déroulée dans la salle de conférence de la préfecture sous la présidence du Gouverneur de la région administrative de Boké, le Général Siba Séverin Lohlamou. En présence de la notabilité, des élus locaux, des sous-préfets, des cadres de la préfecture et de quelques citoyens de la localité, Mohamed Lamine Doumbouya a tenu un discours émouvant pour exprimer sa reconnaissance à la population de Boké, avant de souhaiter bon vent à son remplaçant.

« Moi, Mohamed Lamine Doumbouya, assis devant vous aujourd’hui, je quitte ma fonction, je quitte la résidence ; mais, je reste un fils de Boké, un citoyen de Boké. Je rends hommage en ces moments émotionnels au Professeur Alpha Condé, Président de la République, chef de l’État qui m’a choisi parmi tant de jeunes pour être d’abord Préfet à Faranah, ensuite à Boké. Je lui renouvelle mon soutien. Je resterai toujours derrière lui. Et, c’est le moment de remercier la population de Boké qui a accepté, qui a voulu et qui a pu, lors des élections présidentielles de 2015, faire du RPG arc-en-ciel parti au pouvoir, premier dans la préfecture de Boké, pour la première fois dans l’histoire. Qu’elle reçoive mes sincères remerciements. Nous partons de Boké avec un grand souvenir : l’hospitalité, la courtoisie et le respect des citoyens de cette préfecture qui a vu naître le Professeur Alpha Condé », s’est-il félicité.

De son côté, Aboubacar M’Bop Camara, préfet entrant a remercié le chef de l’État qui a placé sa confiance en sa modeste personne pour présider aux destinés de cette préfecture. Mesurant l’ampleur de la tâche qui l’attend, monsieur Camara a sollicité la bonne collaboration de tous les fils du Kakandé afin d’honorer la confiance placée en lui par le chef de l’État.

« C’est vous (citoyens, Ndlr) qui devez me dire qu’est-ce qu’il faut faire. La politique guinéenne est participative. Notre effort qui est la prémisse de notre action doit être la paix et la cohésion sociale. Donc, mon premier projet prioritaire, c’est de promouvoir la paix et la cohésion sociale. Deuxièmement, on organisera un forum où chacun viendra dire ce qu’il pense de Boké, ce qu’il faut faire. Comme ça, avec la convergence des idées, on comprendra réellement ce qui est prioritaire en ce qui concerne l’exécution des projets de développement », a expliqué le nouvel homme fort de Boké.

Mais, ce qui a attiré le plus l’attention du public, c’est la réaction du préfet entrant M’Bop. Lors de la signature du procès verbal, constatant que la situation financière n’est pas établie, l’ex-préfet de N’Zérékoré a immédiatement donné un ultimatum de cinq jours au trésorier ! « Si je n’obtiens pas la situation financière dans cinq (5) jours, il ne sera plus mon trésorier », a-t-il menacé.

De Boké, Ibrahima Sory Diallo et Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 671 242

Facebook Comments