Comme annoncé précédemment, une polémique est en cours depuis plusieurs jours à Labé autour d’un projet de mise en place de puits améliorés à Sagara, localité relevant de la sous-préfecture de Popodara dans la préfecture de Labé. Un projet exécuté par l’OIM, organisation internationale pour les migrations.

Cette polémique soulevée par le sous-préfet de Popodara, Aly Konaté, est liée notamment au fait que les travaux démarrent en pleine saison hivernale, période jugée inappropriée pour ce genre de travaux par l’autorité locale. Le Préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah, a tenu donc à se prononcer sur le sujet en y apportant des explications.

Il indique qu’il ne s’agit pas d’abord de forages comme le pensent certains, mais de puits améliorés. Et en ce qui concerne la période du démarrage des travaux, le Préfet explique que ce sont les puisatiers chargés de faire le travail qui l’ont jugée propice pour entamer les travaux sur le terrain.

« Il ne s’agit pas forages, il s’agit plutôt de puits améliorés dont le diamètre est de 2 mètres. Là, ce n’est pas une machine qui perce, ce sont des puisatiers qui utilisent des pioches et qui savent à quel moment les roches sont plus faciles à briser ou non. Ce sont des professionnels, ils pensent que c’est le moment de casser la roche et attendre la période propice pour continuer les travaux », a dit Elhadj Safioulahi Bah.

L’autre précision apportée par le Préfet de Labé, est que le financement obtenu par l’OIM pour mettre en œuvre ce projet est inscrit au titre de l’année 2018. Si les travaux ne sont pas exécutés donc au cours de cette année, le financement devrait être annulé par les bailleurs de fonds. « Le financement est inscrit pour l’année 2018. Donc si toutefois le financement n’est effectivement utilisé en 2018, la ligne est effacée », souligne-t-il.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628124362

Facebook Comments

Guineematin