Rentrée scolaireA deux semaines de la rentrée scolaire 2018-2019, plusieurs écoles de la préfecture de Kindia ne sont pas prêtes pour ce rendez-vous. Même si les responsables de ces établissements scolaires s’activent actuellement sur le plan administratif pour mettre les choses en place avant l’ouverture des classes, les infrastructures, elles, ne sont pas dans un état requis pour accueillir les élèves et les enseignants. Et, cette situation est devenue une réelle préoccupation des autorités éducatives locales, rapporte un des correspondants de Guineematin.com dans cette préfecture.

Récemment, les responsables du secteur éducatif de Kindia ont sollicité le report de la date de la rentrée scolaire, prévue normalement le 15 septembre. Cela, pour faire face d’abord à la situation de plusieurs écoles de la préfecture qui se trouvent aujourd’hui dans un état alarmant. Une situation qui préoccupe l’inspecteur régional de l’éducation de Kindia, Thiapato Barry.

« La situation de plusieurs écoles de Kindia nous préoccupe aujourd’hui. C’est pourquoi, lors du CPPE de la direction préfectorale de l’éducation de Kindia, il a été proposé le report de l’ouverture des classes pour cette année scolaire 2018- 2019. Cela, pour permettre de prendre des dispositions idoines afin de mettre les écoles publiques dans des bonnes conditions d’accueil », a-t-il dit.

Et, parmi les établissements dont l’état est préoccupant, figure le lycée 28 septembre, situé dans la commune urbaine de Kindia. Cet établissement n’a plus de cour et les salles de classes n’ont pas de portes ni de fenêtres. L’infrastructure ne répond plus aujourd’hui aux normes d’une école.

« Le cas du lycée 28 septembre de la ville de Kindia nous préoccupe beaucoup. C’est une école qui est dans un état piteux ; et, nombreux sont des enfants à Kindia qui étudient dans ce lycée, construit il y a des siècles. Mais, nous les cadres au niveau de l’éducation de Kindia, nous sommes en train de prendre des dispositions. Nous allons voir quelles sont les propositions concrètes que nous allons faire au gouvernement et à l’administration du territoire, c’est à dire le préfet et les élus locaux, pour la restauration de cette école sinistrée pour que les enfants ne soient pas dans la rue et qu’ils étudient dans les meilleurs conditions », soutient l’IRE de Kindia, Thiapato Barry.

Toutefois, il importe de préciser que même si la proposition des responsables du secteur éducatif de Kindia relative au report de la date de la rentrée scolaire venait à être acceptée par le ministère de tutelle, il sera difficile, voire impossible de rénover toutes les écoles en mauvais état à Kindia avant la reprise des cours. Pour beaucoup de citoyens, les vacances auraient pu permettre de faire face à la situation de ces écoles pour qu’elles soient en bon état avant la date prévue pour la rentrée scolaire.

De Kindia, Mamadouba Sylla pour Guineematin.com

Tél. : 623 78 43 73

Facebook Comments

Guineematin