Selon le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, la rentrée universitaire devait avoir lieu le 03 octobre et les cours devaient normalement démarrer à partir d’hier lundi, 08 octobre 2018.

Mais, qu’en est-il aujourd’hui à l’Institut Supérieur des Mines et Géologie de Boké ? Le correspondant de Guineematin.com à Boké s’est rendu sur place ce mardi, 09 octobre.

« Nous, nous sommes déjà dans l’année universitaire 2018-2019 depuis le 03 octobre dernier. Auparavant, on avait déjà mis une commission sur place pour les inscriptions et réinscription des étudiants. Depuis ce lundi 08 octobre, nous avons commencé les premiers cours ». Déclaration de Dr Daouda Keita, directeur général adjoint de l’ISMGB que le correspondant local de Guineematin.com a trouvé sur place.

Mais, notre constat est contraire à ces propos du responsable. Au sein de l’institution d’enseignement supérieur, on n’a trouvé aucun étudiant, aucun enseignant encore moins un autre cadre. Le service de scolarité et les autres bureaux étaient fermés. Une situation que le DGA a tenté d’expliquer. «Vous ne trouverez personne parce qu’il y a un chef de département qui a une cérémonie sociale et tout le monde est parti là-bas », nous a confié, hors micro, Dr Keita.

L’Institut Supérieur des Mines et Géologie de Boké comporte quatre départements. Mais, cette année, seulement deux départements ont reçu des étudiants. « L’institut dans son état actuel est en phase de transformation en école d’excellence. Depuis l’année dernière, les effectifs ont été réduits en fonction des prévisions de cet état de fait. Cette année, on a deux départements sur quatre qui ont été servis en étudiants, et nous avons eu 54 étudiants pour les départements de Mines et de Géologie », a indiqué le directeur général adjoint chargé des études de l’ISMGB.

De Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 98 49 38

Facebook Comments

Guineematin