L’actualité sociopolitique nationale a polarisé l’attention ce samedi 14 avril 2018 à l’assemblée générale hebdomadaire de l’UFR (Union des Forces Républicaines). Sidya Touré, leader du parti, a présidé la rencontre qui a connu une forte mobilisation des militants de la 3ème force politique en Guinée. Le Haut Représentant de l’Etat s’est félicité des poursuites judiciaires engagées contre les communicants du RPG et l’UFDG, avant de dénoncer l’entourage du président Alpha Condé, dont certains sont des corrompus, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Pour ce qui est de l’interpellation des communicants de l’UFDG et du RPG-Arc-en-ciel, Sidya Touré rappelle que « cela fait longtemps que nous avons parlé de ça, puis que nous prônons la paix du cœur, la paix civile…On a assisté à un débat nauséabond à un moment donné entre les deux partis politiques dont on doit dénoncer le comportement dans ce cadre là. Aujourd’hui, la justice s’en est mêlée et il y en a même qui vont être interpellés à l’étranger. Je salue donc l’action du ministère de la justice, du procureur. On disait des choses sur le net, c’était extrêmement grave. Donc, nos amis de l’UFDG et du RPG, il faut dire leurs noms, ont complètement dépassé les bornes », a dit le président de l’UFR.

Par ailleurs, Sidya Touré s’est félicité du fait que « les interpellations aient pu se faire dans les deux camps. C’est le lieu aussi de féliciter le Balai Citoyen qui est à l’origine de la plainte visant les communicants ».

En outre, le Haut Représentant du chef de l’Etat est revenu sur la récente sortie du président Alpha Condé qui a traité certains ministres de voleurs. « J’ai été content d’entendre le président de la République dire qu’il y a des ministres voleurs. C’est ce qu’il a dit. C’est pour ça que je l’encourage de balayer devant sa porte là-bas, parce que c’est devenu difficile. Il faut redresser cette situation économique et sociale. Mais pour ça, tu as besoin de gens qui ne sont pas corrompus. Il y a des gens qui sont assis là-bas, c’est des docteurs en ceci ou cela. Mais, ils ont des doctorats en vol. Une fois que le président a annoncé ça, je me suis dit on pouvait proposer des solutions. Au lieu de ça, on critique le pauvre premier ministre qui est assis là… Donc, ceux qui sont là et qui continuent de piller le pays ne peuvent pas donner de leçons », a martelé l’ancien premier ministre.

Sidya Touré a également réitéré l’appartenance de sa formation politique à l’opposition plurielle. Pour lui, on doit se départir de la bipolarisation politique en Guinée. Une situation qui fait qu’aujourd’hui, « quand tu dis RPG, on voit Malinké, et quand on dit UFDG, on voit Peulh ».

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Guineematin