Image d’archive

Un domaine que la société Anglo Gold Ashanti veut exploiter oppose actuellement les districts de Foulata et celui de Saraya, tous les deux relevant de la sous-préfecture de Maleya, préfecture de Siguiri. Le domaine conflictuel est une plantation d’acajou et c’est la volonté de la SAG de l’exploiter qui a entraîné l’affrontement d’hier, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

Selon tous les intervenants, c’est la présence d’une mission de la SAG chargée de mesurer le domaine litigieux qui a poussé les mécontents à réclamer la paternité des lieux et entraîné l’affrontement.
Tout est parti de l’achat d’une plantation d’acajou par la société anglo gold Ashanti de guinée (SAG), que les citoyens deux villages réclamant la propriété.

Selon le président du district de Foulata, ce sont les citoyens de Saraya qui sont venus les provoquer : « Ils sont venus nous provoquer ! Cette plantation nous appartient. Mais, hier, lorsque les agents de la SAG sont venus pour mesurer la plantation, ils sont venus s’opposer. Ce qui a provoqué l’affrontement. Finalement, nous avons enregistré quelques blessés, au moins 3 blessés », a notamment expliqué à Guineematin.com monsieur Aly Camara, président du district de Foulata.

Pourtant, le président du district de Saraya a des explications contraires. Monsieur Mamadi Camara a commencé par préciser que ce domaine est conflictuel depuis une longue date et accuse d’ailleurs les autorités d’entretenir le flou…

« C’est une longue histoire, elle ne date pas d’aujourd’hui ; mais, les autorités refusent de trancher, sinon, ce problème-là ne devait arriver. Hier, jeudi, lorsqu’on a été informé de la présence des argents de SAG sur le terrain, on a dépêche une équipe de jeunes pour leur demander d’arrêter jusqu’à ce qu’on trouve une solution. C’est ainsi qu’ils ont commencé à jeter des pierre contre nous. Quelques personnes ont été blessées, avant l’interaction des force de sécurité », a expliqué monsieur Mamadi Camara, le président du district de Saraya.

Également interrogé par Guineematin.com, le sous-préfet de Maleya, monsieur Souleymane Camara a dit que c’est un problème d’intérêt entre les deux districts à cause du dédommagement que la SAG devra payer. « C’est conflit d’intérêt ! La société anglo gold ashanti de Guinée (SAG) doit exploiter la zone conflictuelle. Elle doit dédommager les propriétaires des plantations qui s’y trouvent. Hier, les agents étaient allés pour une identification des propriétaires des plantations, c’est ainsi qu’ils se sont affrontés », dit le sous-préfet.

Monsieur Souleymane Camara a ajouté qu’il y a sept blessés et que la zone est désormais sous le contrôle des forces de sécurité. « Il n’y a pas eu des blessés graves, parce que nous sommes intervenus à temps. Dès que j’ai été informé de la situation, je suis venu avec les forces de l’ordre et de sécurité pour les disperser. Pour éviter d’agravier la situation, j’ai demandé aux agents de les disperser sans chercher à les arrêter. Il n’y a pas eu des dégâts puisqu’ils se sont affrontés en brousse. Mais, il y a eu au moins 7 blessés par des armes blanches », a ajouté le sous-préfet de Maleya.

Pour le moment, la société anglo gold ashanti a suspendu ses activités d’identification de ce domaine. Et, le sous-préfet compte rencontrer les deux communautés les prochains jours. En attendant, il a mis ce domaine conflictuel sous le contrôle des agents des forces de l’ordre.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin