Un épicier a été tué dans la nuit de mardi à ce mercredi 11 juillet 2018 à Siguiri. Ses meurtriers l’ont trouvé tout seul dans sa boutique et l’ont poignardé mortellement avant de disparaître, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Ce meurtre s’est produit à Siguirikoura 2, un quartier de la commune urbaine de Siguiri. Ibrahima Sow qui tient une épicerie dans ce quartier, a été attaqué nuitamment par des inconnus qui l’ont poignardé mortellement avant de s’en fuir sans rien prendre. Selon Boubacar Sow, le fils de la victime, son père s’est disputé chaudement avec un groupe de jeunes mardi soir. Il pense que c’est ce groupe qui est responsable de ce meurtre.

« Hier soir, un groupe de cinq personnes est venu ici, l’un d’entre eux est rentré dans la boutique et les autres sont restés dehors. Le jeune qui est rentré a demandé à mon père de lui donner de la cigarette dans la précipitation, mais mon père lui a demandé de faire doucement. Il a rétorqué en disant à mon père, foulakè c’est toi qui doit faire doucement sinon tu verras », explique le jeune homme qui dit avoir assisté à la dispute entre son père et ces jeunes.

Pour lui, il n’y a aucun doute que c’est ce groupe qui est revenu tard la nuit pour tuer son père. « Je crois que c’est eux qui l’on tué, mon père ne possédait rien presque dans sa boutique et aucun de ses biens n’a été emporté par ses meurtrier. Ce qui veut dire qu’ils sont venus uniquement pour le tuer », a-t-il indiqué.

Informés de ce meurtre, les services de sécurité ont dépêché une équipe sur le terrain pour le constat. Selon l’officier de constat, Aboubacar Bachir Condé, Ibrahima Sow a été tué à l’aide d’un objet tranchant, pour l’instant non identifié : « Selon mes constats, la victime a discuté avec les assaillants avant qu’on le poignarde avec un objet tranchant.

« Je ne peux pas dire la nature de l’objet si c’est un couteau ou autre chose, mais c’est un objet tranchant. Il a eu des blessures au niveau de ses bras, mais c’est des petites blessures négligeables, le coup qu’il a reçu au niveau de son cœur, c’est ce coup qui lui a été fatal », a dit l’officier qui est médecin.

Ibrahima Sow, 42 ans, était marié à une femme et était père de 6 enfants. Son corps sera rapatrié chez lui à Dinguiraye où il sera inhumé. Comme à l’accoutumée, la police a ouvert une enquête pour tenter de retrouver ses meurtriers.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin