La Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée (CNTG) a débuté les travaux de son conseil confédéral ce vendredi 06 avril 2018. Pendant deux jours, les représentants du bureau confédéral, des fédérations syndicales professionnelles, des unions locales, des unions communales et régionales vont procéder à l’analyse du bilan du mandat en cours.

Les actions réalisées ces deux dernières années, les défis et les perspectives de la CNTG seront au centre des échanges. Des membres du gouvernement et des représentants de certaines institutions républicaines ont pris part à l’ouverture des travaux, a constaté sur place Guineematin.com, à traves un de ses reporters.

Les ministres Damantan Albert Camara (Emploi et Travail), Bily Nankouman Doumbouya (Fonction Publique) et Ibrahima Kalil Konaté (Education Nationale) ont pris part à l’ouverture de ce conseil syndical 2018 dont le thème est « la CNTG dans la dynamique du changement ». De nombreux membres de la CNTG avaient pris d’assaut la salle des congrès du Palais du Peuple de Conakry.

Dans son discours, Amadou Diallo, le premier secrétaire général de la CNTG a rappelé que « c’est en conformité avec les statuts de la CNTG que la présente session ordinaire a été convoquée en vue d’examiner d’une manière générale les défauts de fonctionnement de notre centrale en vue d’apporter les amendements nécessaires à son bon fonctionnement. Le présent conseil va se pencher sur des sujets importants qui portent notamment sur : le renforcement des capacités des leaders syndicaux, l’organisation et la maitrise des questions financières, la communication, l’éducation et la formation syndicale, la protection sociale, sans occulté l’actualité nationale dans toute sa diversité ».

Cette rencontre d’échanges permettra, aux dires des organisateurs, « de faire des projections justes, réalistes et réalisables, devant permettre à la CNTG de répondre de manière proactive et professionnelle aux attentes de ses mandants ».

Les défis étant importants et les attentes immenses, Amadou Diallo va prévenir les participants « de la nécessité de prendre en compte la forte demande sociale en raison de l’aggravation continue de la pauvreté et de la faiblesse des revenus ; du besoin de qualification des structures syndicales pour leur permettre de s’adapter à l’environnement politique et social de notre pays et du monde ; de la nécessité de capitaliser le dividende démographique ; de la faible couverture sociale des fonctionnaires ainsi que de l’absence totale de protection sociale pour les actifs de l’économie informelle ; de l’exigence de justice sociale pour prendre en compte nos retraités, dont la plupart ont des pensions en dessous du minimum vital ; de la nécessité de maitriser les technologies de l’information et de la communication pour véhiculer des messages syndicaux ciblés et adaptés….. »

Devant tous ces défis, le secrétaire général de la CNTG dira qu’il revient aux participants à ces travaux « d’en prendre conscience et de s’investir en conséquence pour assurer pleinement la mission syndicale dont nous sommes investis par les travailleurs ».

La fin des travaux est prévue ce samedi 07 avril 2018.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tel 628 17 99 17

Facebook Comments

Guineematin