Face à ses militants, massivement mobilisés au lendemain d’une marche qui s’est soldée par la mort de deux blessés par balles, le leader de l’opposition guinéenne a prononcé un discours très musclé, donnant l’impression d’une détermination à ne pas reculer, surtout que les réclamations sont d’ordre légales.

« La vie humaine est sacrée. Mais, avec Alpha Condé, malheureusement, ce n’est pas le cas. Malgré tous les engagements pris par le gouvernement, on n’a jamais vu un gendarme, un policier interrogé… Nous sommes dans un pays sauvage. Il faut que tous nous défendions nos droits », dit Cellou Dalein Diallo, menaçant de « … faire en sorte que toute la Guinée se lève pour exprimer son ras-le-bol face à ce pouvoir carrent, incompétent, corrompu et assassin »…

Ci-dessous, la communication du chef de file de l’opposition guinéenne, précédée de celle de son vice-président :

Vidéo réalisée par Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com