Les éleveurs et les apiculteurs de Télimélé ont désormais des organisations corporatives. Les autorités locales ont procédé hier mardi, 09 octobre 2018, à la mise en place des unions des filières bétail-viande et apiculture. L’objectif est de mieux organiser ces secteurs en vue de les rendre plus performants, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans cette préfecture.

Les filières bétail-viande et apiculture renferme beaucoup de membres dans la préfecture de Télimélé. Mais, le manque d’organisation empêche ces différents secteurs d’être très rentables. C’est pourquoi, il a été décidé de les organiser pour leur permettre d’être plus performants. Et, c’est dans ce cadre que les unions de la filière bétail-viande et de celle de l’apiculture ont été mises en place ce mardi par la direction préfectorale de l’élevage et les autorités de la préfecture.

« L’objet de cette rencontre est de permettre à ces deux entités de mieux s’organiser pour affronter leurs problèmes. Je demande à ces deux filières de se donner la main. Leurs membres doivent être disponibles pour donner un tonus au niveau de l’organisation pour entrainer le reste de leurs collègues qui n’ont pas encore pris conscience. Cela dépendra de leur organisation, de l’engagement et des résultats qu’ils vont produire dans leurs collectivités respectives. Au niveau des éleveurs de bétail, on leur demande de s’organiser pour pouvoir traiter, identifier leurs animaux au moment venu, parce que chaque année on remarque que beaucoup de petits bétails meurent », a indiqué Docteur Yaya Soumah, Directeur préfectoral de l’élevage.

De son côté, Sakamissa Bangoura, Directeur des micros réalisations qui a représenté l’autorité préfectorale à cette rencontre, a salué cette initiative et félicité les participants. « Au nom de l’autorité préfectorale, je vous félicite et vous encourage ; vous êtes sur une mission noble. Je vais vous dire qu’il n’y a pas de petit métier dans la vie. Il suffit de porter de l’attention et d’importance sur ce que l’on fait. Nous qui avons pratiqué un peu l’élevage, nous disons que pour le noir, sa plus grande richesse c’est l’élevage.

Donc je vous invite à vous unir davantage pour que le problème d’un éleveur qui se situe à Daramagnaki soit le même problème pour celui qui à Brouwal ou à Koba. Plus vous serez unis, plus vous serez forts. Quant aux apiculteurs, je les encourage à continuer leur métier. Nous sommes à la phase des groupements, les bailleurs de fonds ne portent confiance qu’aux associations.

Elhadj Diouhé Diallo

Le gouvernement vient d’introduire des semences, n’hésitez pas à adresser des demandes au niveau de votre directeur préfectoral pour avoir cette semence. Surtout ne dites pas que la semence envoyée par l’État ne peut pas résister chez nous, il faut tenter. Je viens de Boké, j’ai laissé la FAO en train de faire l’insémination artificielle. Déjà, il y a des vaches là-bas qui sont en gestation », a laissé entendre monsieur Bangoura.

A noter que c’est Elhadj Mamadou Diouhé qui a été élu président de l’union de la filière bétail-viande. Mamadou Oury Barry a été choisi pour diriger la filière apiculture.

De Télimélé, Ousmane Dieng pour guineematin.com

Téléphone : 622525250

Facebook Comments

Guineematin