Une fille de 14 ans a été violée et séquestrée pendant trois jours la semaine dernière, dans la commune urbaine de Télimélé. Finalement, l’auteur présumé de ces infractions a été arrêté par les services de sécurité, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Mamadou Alimou Baldé, un jeune coiffeur, âgé d’environ 28 ans, risque gros. Il est accusé par une fille de 14 ans de viol et de séquestration. Selon les explications de la jeune fille, rencontrée par le correspondant local de Guineematin.com à l’hôpital préfectoral de Télimélé, son violeur a utilisé une ruse pour l’emmener chez lui et abuser d’elle à plusieurs reprises.

« Au lendemain de la fête de Tabaski, il m’a vu passer sur la route et il m’a appelée. Je suis allée à sa place. Il m’a dit qu’il veut m’épouser, je lui ai dit d’attendre que j’informe mes parents pour savoir ce qu’ils en disent. J’ai informé ma mère ; mais, elle m’a dit d’attendre un peu d’abord. Un autre jour, je suis venue brancher mon téléphone près de son atelier de coiffure. Le soir, je suis allée le récupérer. Il m’a demandé de lui donner mon téléphone, je le lui ai remis. Il l’a regardé un peu et m’a demandé d’aller et revenir récupérer le téléphone. Je suis partie. Et, à mon retour, j’ai trouvé qu’il s’est déplacé. J’ai demandé à ceux qui étaient là-bas, ils m’ont dit qu’il s’est déplacé. Je suis revenue le trouver sur place ; mais, il m’a dit qu’il a amené mon téléphone chez lui. Je lui ai demandé pourquoi il a amené le téléphone chez lui. J’ai tout fait, il a refusé de me rendre le téléphone. Lorsque je suis rentrée chez moi, ma maman m’a demandé où se trouve le téléphone, je lui ai dit que le jeune le détient, elle m’a intimé d’aller le récupérer. C’est ainsi que le jeudi, 30 août 2018, je suis allée pour récupérer mon téléphone, il m’a dit d’aller avec lui à la maison, il va me le remettre.

A notre arrivée, il a ouvert sa chambre et m’a demandé d’entrer, je lui ai dit que je n’entre pas. On s’est longtemps disputé ; et, je suis entrée finalement dans sa maison. Il a fermé la porte et enlevé son pantalon. Il m’a jeté dans le lit et enlevé mes habits. Quand j’ai crié, il m’a giflé et a tenu ma bouche pour ne pas que ma voix sorte. Il a abusé de moi à plusieurs reprises pendant trois jours », a expliqué la jeune fille.

Pendant tout ce temps, la mère de la jeune la recherchait ; mais, elle ne savait pas sa destination. Car, même si sa fille lui avait parlé du jeune homme, elle ne connaissait ni son identité ni son domicile. C’est au troisième jour, dans l’après-midi que la fille est rentrée à la maison. Elle a expliqué à sa maman qu’elle était retenue en otage pendant ces trois jours par Alimou. Sa mère a saisi la gendarmerie qui est allée interpeller le jeune homme indexé par la fille.

C’est à ce moment-là que son papa (qui a divorcé d’avec la mère de la jeune fille) a appris la nouvelle : « Dans la soirée du Samedi 1er septembre 2018, on m’a appelé au moment où j’étais à la mosquée pour me dire que ma fille a été victime de séquestration et de viol. J’ai vu immédiatement le Colonel Thiam, commandant de la gendarmerie de Télimélé, pour le saisir de l’affaire. Il m’a dit que l’affaire est déjà arrivée à la gendarmerie. Je suis allé à la gendarmerie et ils m’ont dit que l’affaire est dans leurs mains. Ils ont arrêté l’auteur présumé et ils sont sur les enquêtes », a dit le père de la jeune fille.

Les médecins qui ont examiné la fille ont confirmé qu’elle a été effectivement touchée. L’accusé a été conduit à la prison civile de Télimélé où il est actuellement détenu.

De Télimélé, Ousmane Dieng pour Guineematin.com

Tél. : 622525250

Facebook Comments

Guineematin