image d’archive

Le procès, très attendu, des autorités de Kankan n’a pas pu s’ouvrir ce lundi, 02 juillet 2018 devant le TPI de Kankan. Le tribunal a décidé de reporter, une nouvelle fois, l’audience à une date ultérieure en raison de l’absence des prévenus, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Après un premier report de leur procès la semaine dernière, le gouverneur de Kankan, le général Mohamed Gharé, le préfet, Aziz Diop, et le sous-préfet de Batè Nafadji, étaient attendus ce lundi, 02 juillet 2018 devant le tribunal de première instance de Kankan. Mais, comme la semaine dernière, ces autorités n’ont pas répondu présent et ne se sont pas fait représenter au tribunal. Ce qui a amené le TPI de Kankan, à reporter une nouvelle fois l’audience à deux semaines cette fois, à la demande du ministère public.

Une décision que comprend Maître Ténèké, avocate de la partie civile : « Je ne suis pas une extrémiste, c’est la première évocation, si le ministère public requiert un renvoi à quinzaine pour les faire venir lui-même en tant que ministère public, je pense que ce n’est pas exagéré », a réagi l’avocate des plaignants dans cette affaire.

Toutefois, Me Ténèké souhaite que ce renvoi soit le dernier dans cette affaire : « La loi le prévoit quand même, si vous savez qu’il y a des griefs contre vous à la justice, vous devez vous présenter, et si vous ne vous présentez pas il y a des conséquences. Si la justice n’applique pas les dispositions relatives en cette matière, donc le peuple saura clairement si la justice fait son travail ou pas », a-t-elle martelé.

A rappeler que le gouverneur et le préfet de Kankan ainsi que le sous-préfet de Batè Nafadji sont poursuivis par deux citoyens pour « inaction » lors du dernier conflit domanial qui a opposé des citoyens des districts de Salimoussaya et de Madina, le 20 mai dernier. Ces autorités sont attendues à nouveau le juillet prochain devant le TPI de Kankan.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Tel : (00224) 620 95 40 47

Facebook Comments

Guineematin