Comme annoncé hier sur Guineematin.com, plusieurs maisons et des véhicules ont été incendiés par une foule en colère à Kindia. La disparition d’un certain Mamy Camara et de sa fille est à l’origine de ces actes.

Interrogé par un de nos reporters, ce mardi 26 septembre 2017, au lendemain de cette rude journée, le président de la délégation spéciale de Kindia, Abdoulaye Bah, a déclaré que le calme est revenu et que les enquêtes se poursuivent.

Les femmes et jeunes de Secteur Yogontamba, situé dans le quartier de Koliady2 (commune urbaine de Kindia) ont exprimé leur colère après la disparition d’un des leurs avec sa fille.

Abdoulaye Bah, président de la délégation spéciale de Kindia

Selon monsieur Abdoulaye Bah, dans la journée du samedi 23 septembre « c’est Elhadj Bambo Fofana a dépêché son fils, Mamaoudou Fofana, pour aller chercher monsieur Mamy Camara avec qui il est en affaire pour une parcelle. Ce dernier est venu dans une voiture et ils sont partis, avec la fille de 3 ans, rejoindre Elhadj Bambo. Quelques temps après, le monsieur aurait adressé un coup de fil à sa famille en disant en Sosso, aimez-moi, les Djakhanké veulent me tuer. Il a appelé un de ses frères. Après, le téléphone s’est coupé. Celui qu’il a appelé dans sa famille, à Yogontambah, a informé le village et ils ont tenté de rappeler le numéro qui ne passait plus. Alors, la panique s’est emparée du secteur », a expliqué le président de la délégation spéciale de Kindia.

C’est ainsi, ajoute Abdoulaye Bah, que les scènes de violence ont été enregistrées malgré les multiples tentatives de médiation des autorités communales, préfectorales et même du gouvernorat de Kindia.

En ce qui concerne la découverte d’une chair dans un bidon au domicile d’Elhadj Fofana, monsieur Bah Abdoulaye a dit qu’une analyse a été faite par les spécialistes. « Cette boite, qui aurait été trouvée dans la salle de bain de la maison détruite, a été récupérée par les gendarmes. Nous avons fait examiner cette boite, hier soir, par une équipe de scientifiques à Kindia à l’hôpital régional, dirigée par Dr Youssouf Kpogomou et même par Dr Elhadj Togba qui est le directeur préfectoral de la santé de la santé de Kindia. Il s’avère heureusement que ce n’est pas une chaire humaine, mais c’est de la chair de bœuf », a précisé le président de la délégation spéciale de Kindia.

En outre, monsieur Bah a dit que les enquêtes se poursuivent et qu’un numéro vert à été donné aux citoyens de Kindia pour aider éventuellement les enquêteurs.

Nous y reviendrons !

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17