Entrée, ville de téliméléAprès le décès d’un enfant de moins de deux ans le 2 décembre et un père de famille le vendredi 5 décembre, un troisième membre de la famille a rendu l’âme cette nuit sur la route de Conakry. 

Malheureusement, la dissimulation des cas par les citoyens a fait que les autorités préfectorales et médicales n’ont pu avoir toutes les informations au village de Bheygol, dans la sous préfecture de Sarékaly, préfecture de Télimélé.

Après avoir effectué plusieurs déplacements sur le village, les médecins ont appris qu’au-delà des deux veuves du défunt de Conakry (CBA), quatre autres membres de la famille, également venus de Conakry, avaient aussi développé la maladie. L’ambulance préfectorale étant déjà à Conakry avec es deux veuves, les responsables de la santé de Télimélé ne pouvaient que solliciter Kindia pour l’évacuation de ces malades qu’ils venaient de découvrir.

Malheureusement, en transportant ces malades de Télimélé pour le centre de traitement de Donka (Conakry), un d’entre eux a rendu l’âme aux environs de Kindia cette nuit. Ce sont donc trois malades qui sont arrivés au centre de traitement de Donka où les deux veuves étaient préalablement reçues hier, dimanche, 7 décembre 2014.

La coordination internationale pour le développement de Télimélé a lancé un appel à l’ensemble des fils, filles, amis et sympathisants de Télimélé, ainsi qu’aux personnes de bonnes volontés, au gouvernement, à la coordination nationale de lutte contre Ebola et aux partenaires de la Guinée de soutenir les autorités locales et les médecins de Télimélé dans la gestion des contacts, dans cette préfecture parmi les plus pauvres de la Guinée.

A rappeler que le refus de croire à la maladie à virus Ebola a exposé plusieurs personnes qui ont été en contact direct avec les différents malades, notamment en s’occupant des rites funéraires (le lavage des corps, l’enterrement, etc.), sans se plier aux protocoles de sécurités édictés en cas de décès des cas suspects…  La mobilisation de tous est demandée pour éviter la propagation à une large échelle de la maladie.

Nouhou Baldé

Facebook Comments