Les écoles publiques de Lambanyi, dans la commune de Ratoma, sont toujours paralysées par la grève du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), dirigée par Aboubacar Soumah. Au troisième jour de cette grève, le constat est amer au collège Banque Mondiale et au lycée Lambanyi, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Au collège Banque Mondiale, plus de cent élèves étaient visibles dans quatre salles de classes. Dans la cour de l’école, les classes de 8ème 3 et 4 étaient regroupées dans une salle.

Certains élèves s’exerçaient eux-mêmes et d’autres étaient avec les encadreurs. Mais à 10h, tous les élèves ont décident de quitter l’école parce que leurs professeurs n’étaient pas présents.

Au lycée Lambanyi, il y avait un petit nombre d’élèves. Mais aucun enseignant n’est visible dans l’enceinte de l’école. À 12h, certains membres de la direction ont aussi quitté l’établissement parce que selon eux, il n’ya pas grand-chose.

Il faut préciser que selon Aboubacar Soumah, aucune négociation n’est envisagée pour le moment avec le gouvernement.

Ramatoulaye Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin