Abidjan, le 17 Octobre 2017 : La quatrième édition du Salon de l’Agriculture et des Ressources Animales vient d’être lancée pour dix jours par le Président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, dans la capitale économique Abidjan où se remarque une forte représentation guinéenne.

Les plus hautes autorités politiques de la République de la Côte d’Ivoire sont présentes à la cérémonie de lancement officiel du plus grand salon consacré à l’Agriculture en Afrique de l’Ouest avec pour thème «Transformation structurelle de l’économie agricole face aux changements climatiques ».

Cet évènement, le Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales (SARA), «n’est pas une foire pour vendre ou acheter », explique le ministre ivoirien de l’Agriculture et du Développement Rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly.

Pour ce porte-parole des quatre départements ministériels impliqués dans l’organisation, le SARA est un «salon feutré » pour promouvoir les échanges professionnels entre acteurs du secteur agricole « en vue de l’accroissement de l’investissement pour soutenir la croissance agricole face au changement climatique. »

Il s’agira en outre, continue-t-il, de permettre aux exposants de prospecter de nouveaux clients, qu’ils soient des professionnels du monde agricole ou des consommateurs.

Pour cette quatrième édition, M. Coulibaly a salué la présence de 19 ministres en provenance de 17 pays. Le ministre de l’Agriculture de la Guinée par intérim, Naby Youssouf Kiridi Bangoura, a été représenté par le Directeur national de l’Agriculture, El Hadj Mohamed Lamine Touré à cette cérémonie d’ouverture.

La France et les Pays-Bas sont deux exposants venus en dehors du continent noir.

Le Président Alassane Dramane Ouattara, a affirmé à la tribune du SARA 2017 que cet évènement «constitue une occasion de rendre hommage aux vaillants agriculteurs » de son pays, mais aussi africains.

Saluant la «belle mobilisation » constatée tôt ce vendredi matin, le chef de l’Etat ivoirien a surtout noté que le SARA demeure «un instrument de coopération sud-sud mais également Nord-sud ».

Au Salon international de l’Agriculture d’Abidjan, la Guinée compte un stand de 50 mètres carrés. Pour l’occasion, des acteurs agricoles guinéens y exposent de riches variétés du riz, du fonio, de l’ananas, du savon, de l’huile rouge, du piment, du café ziama, des feuilles du moringa, du caoutchouc etc…

«C’est une grande opportunité que le gouvernement guinéen nous offre en sponsorisant notre voyage pour assister à cet évènement…Ce salon nous aide à faire découvrir nos produits locaux aux guinéens, mais aussi à tous ceux qui visitent ce stand » s’exclame Fodé Youla, Fondateur de la compagnie « Petite Damba », spécialisée dans la transformation et la commercialisation du riz, du fonio et de l’huile de palme.

Les producteurs guinéens présents à Abidjan, ne veulent pas rater cette opportunité pour montrer de variétés de certains produits peut être méconnus sur le plan international.

«En Guinée, il y a une variété d’ananas appelée la Baronne de Guinée qui peut faire concurrence aux autres variétés du monde. Le premier espace que nous avons visé est le SARA de la Côte d’Ivoire où beaucoup d’importateurs sont présents. Nous souhaitons les attirer pour leur montrer la structure et les caractéristiques de la Baronne de Guinée, produite à Kindia et murie au soleil » note Mme Sylla HADJA M’Ballou Fofana, productrice basée à Kindia.

Le Salon international de l’Agriculture d’Abidjan est vu comme une opportunité. Mais également une source d’inspiration au niveau institutionnel.

El Hadj Mohamed Lamine Touré, Directeur national de l’Agriculture, Représentant du ministre en charge de l’Agriculture, M. Naby Youssouf Kiridi Bangoura, n’a guère manqué de le signaler.

« Ici, c’est un cadre de valorisation de nos produits. Un cadre d’échanges entre producteurs locaux et étrangers. Le SARA permet également aux décideurs politiques d’échanger autour de nos politiques publiques. Et à partir de là, identifier nos contraintes et défis à partir de ce que nous trouvons chez les autres. Le SARA est un grand moment de réflexion » sur ce que peut faire la Guinée.

Lors de cette première journée, en visitant les stands, le président Alassane Ouattara a rendu une petite visite au stand très riche et varié de la Guinée. Ce qui présage de bons augures pour les exposants guinéens.

Cellule de Communication du Ministère à la Présidence de la République, chargé de l’Agriculture

Facebook Comments