alpha-conde-44Une surprenante affaire de mallettes de 4 milliards de francs CFA qui appartiendraient au président guinéen, Alpha Condé, a été annoncée hier, samedi 23 août 2014 par la presse sénégalaise. Selon nos confrères, la douane du pays de la Terranga aurait intercepté ces millions de devises (en dollars et en euros) à l’aéroport international Léopold Sédar Senghor de Dakar lors de leur transbordement, mais que les douaniers auraient, la mort dans l’âme, ‘’laissé passer’’ ces montants pour la capitale des Emirates Arabe Unis.

Pour défendre le président guinéen, accusé par les médias sénégalais d’évacuer ces montants ou alors rétablir la vérité (le flou persiste), la banque centrale de la République de Guinée a adressé un communiqué aux médias pour indiquer qu’il n’y aurait rien d’illégal dans cette affaire.

Seulement, des économistes interrogés par Guineematin.com persistent à douter de la véracité du communiqué de la banque centrale (BCRG). Après donc la lecture de ce communiqué, plusieurs questions restent encore posées.

Notamment, pourquoi laisser Air France qui dessert notre pays pour ‘’déplacer’’ un vol spécial et prendre des chemins détournés, s’il n’y avait rien de louche ?

Par ailleurs, tous les correspondants de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) sont en Europe ou aux Etats Unis. Pourquoi alors envoyer l’argent à Dubaï ?

Ce sont entre autres questions que des économistes interrogés par Guineematin.com se posent avant de laisser entendre qu’il y a, de toutes les façons, des zones d’ombre dans cette affaire.

Commentaires