Clôture ce mercredi, 18 octobre 2017, de l’atelier annuel du CDC et de ses partenaires dont le but était de faire le point sur le niveau d’implémentation des activités de l’Agenda de Sécurité Sanitaire Mondiale (GHSA en anglais) à travers les partenaires de mise en œuvre de CDC Guinée et s’assurer que les activités planifiées concordent avec les priorités du Ministère de la Santé. 

Pendant trois jours (16,17 et 18 octobre 2017), le CDC et ses partenaires (RTI, IMC, GU, OMS, APHL, AFENET, OIM) ont présenté les activités réalisées en 2017 et celles planifiées pour 2018 dans les domaines suivants : la surveillance des maladies a potentiel épidémiques, le renforcement du système de laboratoire, les centres des opérations d’urgence et le renforcement des capacités des ressources humaines (FETP) devant des participants venant du Ministère de la santé, de l’environnement et de l’élevage qui ont activement participé aux différents débats et ont aussi fait des apports par rapport aux différentes activités qui restent à faire sur le dernier trimestre, celles faites et celles qui restent à faire pour l’exercice 2018.

Les jours de discussions suscitées ont connu la présence de Dr. Sakoba Keita, Directeur Général de l’Agence Nationale de Sécurité a souligné l’évolution du laboratoire en Guinée comparativement à 2014 où le pays était dans l’incapacité d’analyser les échantillons d’Ebola et aussi de souligner que la surveillance a aussi connu des avancées considérables en comparaison aux années précédentes il s’est également félicité de l’aide que le CDC apporte au Ministère de la santé à travers ses partenaires de mise en œuvre et des activités réussies pour l’année 2017 et a encouragé les parties prenantes à plus de communication et de partage pour une harmonisation plus efficiente des efforts sur le terrain.

A l’entame, Samuel TCHWENKO, Directeur Adjoint pays en charge des Programmes du CDC a présenté son institution ainsi que les axes stratégiques de cette dernière pour permettre à chacun de comprendre les limites de celles-ci ainsi que s’est possibilités dans les demandes du ministère de la santé.

Dans le cadre de la mise en œuvre de l’Agenda de la sécurité sanitaire mondiale en guinée, les différentes réussites ont été atteintes dont entre et autres :

– Réduction de la sous notification dans la commune de Matoto des maladies à potentiel épidémique de 55% ;

– Amélioration de la promptitude des données de 65% à 98%, et l’intégration de 167 nouvelles formations dans la surveillance ;

– Restructuration des laboratoires de l’INSP.

– La formation en épidémiologie de terrain FETP.

– La forte notification des maladies sous surveillance par les agents communautaires

Pour clôturer, le Directeur régional du CDC pour la Mano river s’est félicité quant à lui de la réussite de l’atelier par la richesse des interventions des uns et des autres.

Fin