Comme annoncé dans l’une de nos précédentes publications, le RPG Arc-en-ciel et l’Union des Forces Républicaines (UFR) ont paraphé hier, lundi 13 août 2018, un accord d’alliance pour la gestion de certaines communes de la Basse Guinée, en l’occurrence Matam et Matoto (dans la capitale guinéenne) et la commune urbaine de Boké. 

Mais, au-delà des bénéfices politiques espérés par les deux alliés, certains y voient aussi une stratégie des deux partis pour isoler l’UFDG de Cellou Dalein Diallo qui caressait aussi le rêve de contrôler ces mêmes communes.

Ainsi, après la signature de cet ‘’deal politique’’, un journaliste de Guineematin.com a joint au téléphone, Soria Bangoura, tête de liste de l’UFDG à Matam.

Décryptage !

Ceux qui sont en train de signer des accords ne sont pas ceux pour lesquels les citoyens ont voté. Alors, la nuture donnera son expression et vous savez que la nature a horreur du vide. Aujourd’hui, nous sommes allés de consensus en consensus ; mais, on n’est pas encore sorti de la transition. Donc, si à Matam quelqu’un dit : « je te l’octroie ! On verra bien ce que la population va dire parce qu’en fait c’est une équipe qui doit travailler pour les gens de Matam. Ce ne sont pas des affairistes, ceux qui vont venir à Matam pour leur business politique. Non ! Matam est une entité où les habitants ont des rêves. Celui qui aspire à réaliser ces rêves, je pense que les Matamka répondront quand ils auront fini leur accord.

Pour le contrôle de la mairie, c’est un accord politique qu’ils ont signé ; mais, l’accord social appartient à la population. C’est ce que les gens oublient. Qu’on décide parfois pour son enfant jusqu’à ce qu’il grandisse. Quand il est grand, on ne peut plus rien. C’est lui qui choisi son destin. S’ils veulent choisir le destin de Matam ou des autres régions pour leur politique personnelle, on verra bien.

Je dis simplement que la nature donnera son expression et le temps est loin d’être parfait. Donc, suivons les choses.

Propos recueillis au téléphone par Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Guineematin