imageLibre Opinion: C’est avec espoir que les guinéens ont appris l’aménagement du centre directionnel de Kolom situé sur le plateau du quartier du même nom, en haute banlieue de Conakry. L’objectif visé par le chef de l’état, le Pr. Alpha Condé, est le désengorgement du quartier administratif de la presqu’île de Kaloum pour permettre sa reconstruction en vue de la donner l’image d’une capitale digne de ce nom.

Mais, aujourd’hui, sept (7) mois après la pose de la première pierre, pourquoi les travaux n’ont-ils pas, encore, démarré ? Une question que se posent bon nombres de Guinéens. Pour tenter d’apporter des éléments de réponses à cette question, notre rédaction a mené des enquêtes.Pour réaliser ce méga projet de son second quinquennat, le Pr. Alpha Condé a jeté son dévolu sur trois grandes entreprises qui ont fait leur preuve dans le secteur de bâtiments et des travaux publics regroupées sous le vocable de 3GB, entendez Guicopres SA de l’homme d’affaires Kerfalla Camara KPC, Guiter S.A d’Ansoumane Kaba et BEGEC de Lancinet Dabo pour valoriser le partenariat Public-Privé

Pour rappel, le groupement 3GB a été créé en 2015 de la volonté de se membres et du gouvernement Guinéen sous l’impulsion du président Alpha Condé pour formaliser sa volonté de faire construire la Guinée par les Guinéens.

Ainsi, pour rappel, l’on doit savoir que le 4 mai 2016 a eu lieu, avec faste, la pose de la première pierre par le président de la république de Guinée, en présence des membres du gouvernement, des présidents des institutions républicaines, ambassadeurs accrédités à Conakry et les riverains du site fortement mobilisés. Il a, clairement, été défini que le Groupement 3GB a pour mission :

– D’assurer l’indemnisation des populations déguerpies ou à déguerpir du centre directionnel de Koloma,

– Aménagement et viabilisation du site au réseau urbain de la ville de Conakry,

– Construction du siège du ministère de la ville et de l’aménagement du territoire

Depuis cette inoubliable date, le Groupement 3GB a fait ce qu’il fallait pour rendre concret ce partenariat Public-Privé notamment par:

a)- la location et l’aménagement du siège du projet au quartier Kipé

b)-le recrutement du cabinet conseil et d’assistance technique

c)- et enfin le recrutement d’un personnel

Contre toute attente, le Groupe 3GB qui a constaté les facteurs ne permettant pas le démarrage effectif des travaux, s’est fendu d’un mémorandum invitant très, respectueusement, le comité de pilotage a bien vouloir accepter de trouver la solution à ces difficultés majeures qui sont : la non-détermination de la valeur vénale de la superficie susceptible d’être attribuée au groupement 3GB.

Pire, à ce jour, alors que tous les regards des guinéens sont tournés vers le centre directionnel de Koloma dans l’espoir de voir pousser les premières bâtisses, le groupement 3GB, quant à lui, attend toujours l’hypothèque permettant, notamment, la levée de fonds nécessaires à la réalisation de ce projet a-t-on appris de sources proches du dossier.
Un retard incompréhensible quand on sait que ce projet est d’une importance capitale dans le bilan de l’actuel locataire de Sékhoutouréya.

C’est pourquoi beaucoup d’observateurs pensent et soutiennent qu’il faille sortir ce document du tiroir pour qu’il suive le circuit normal afin que les choses sérieuses commencent.

Car, ce précieux document est le sésame qui permet à nos trois entrepreneurs de lever les fonds nécessaires à la matérialisation de cette gigantesque tache.

De tout ce qui précède, Il convient de noter que le groupement 3GB, qui n’est plus à présenter, on l’a vu, rempli toutes les conditions nécessaires à la mise en œuvre de l’aménagement du centre directionnel de Koloma.

La balle se trouve, désormais, dans le camp de la chaine du gouvernement qui devrait accélérer le processus de sortie du document de base. En attendant, la réaction des autorités compétentes, le Guinéen lambda sait, désormais, à quel saint se vouer.

Dondoli Kèman