La CAF va désigner un successeur au Maroc, CAN 2015, Lors de sa réunion tenue hier, mardi 11 novembre 2014, sous la présidence de son président, Dr Issa Hayatou, le Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) a constaté le refus du Royaume du Maroc d’accueillir la prochaine Coupe d’Afrique des nations 2015 du 17 janvier au 8 février.

Lors de la réunion du 03 novembre dernier entre les dirigeants du sport roi africain et les autorités marocaines, la CAF avait accordé un délai moratoire de cinq jours au Royaume Chérifien afin qu’il réfléchisse et annonce, lui même, son acceptation ou non des dates initiales de la compétition. Ce délai a expiré le 08 novembre, mais le Maroc est resté sur sa position demandant toujours le report des dates des phases finales. Hier, mardi 11 novembre, le président Issa Hayatou et ses collaborateurs, dont le vice-président, Almamy Kabélé Camara, ont pris acte de ce refus marocain avant de décider d’attribuer « sous peu » l’organisation des phases finales de cette compétition à un des nombreux pays ayant déjà déposé des dossiers de candidature dès que les premiers flous marocains ont commencé à se manifester.

Le Maroc, par la voix de son ministre des Sports, avait demandé le report de la compétition début octobre, sous prétexte « d’éviter la propagation du virus à Ebola ».

Une invocation que la CAF, dans un communiqué officiel, a rejeté du revers de la main argumentant surtout que le seul pays susceptible de se qualifier sur les trois pays inscrits sur la liste alerte de l’OMS était bel et bien la Guinée qui joue cependant ses matchs « à domicile » à Casablanca (Maroc). Sans qu’aucun cas ne puisse être signalé au Maroc.
Et, au fil des semaines, en effet, le flou persistant s’est si amplifié que le discours chérifien varie sans cesse autour de l’organisation de la prochaine Coupe d’Afrique des nations.
Et tout le monde s’attendait dès lors à un autre choix de la part de la Confédération africaine de football (CAF). Sur ce point cependant, même si les candidats se bousculent, on devra, encore, patienter.

Autre décision importante, l’équipe du Maroc, les Lions de l’atlas, est purement et simplement disqualifiée.

La réunion du Comité exécutif de la CAF, de ce mardi 11 novembre au Caire, était donc attendue avec impatience. Qu’allait-elle décider ? Quel (s) pays accueillerai(en)t cette prochaine Coupe d’Afrique des nations ?

Finalement, la réponse sera dévoilée « sous peu », comme l’indique un communiqué de presse de la CAF. Cette dernière, qui a décidé de disqualifier le Maroc de la compétition, annonce avoir reçu « quelques candidatures d’associations nationales confirmant leur souhait d’organiser la compétition 2015 aux dates arrêtées. Ces candidatures sont actuellement à l’étude, et le Comité exécutif finalisera la sélection de l’association nationale retenue sous peu, et confirmera le lieu et la date du tirage au sort de la phase finale par la même occasion ».

L’Angola, le Nigeria, le Gabon ou l’Egypte et bien d’autres pays pourraient être en mesure d’organiser cette 30e édition, malgré des délais extrêmement courts.

Abdoulaye Condé

Facebook Comments