Chérif Abdallah, GOHA, hommes d'affaires, GuinéeSous l’implication du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA), les autorités sénégalaises ont finalement accepté le passage des camions de marchandises en provenance de la Guinée pour le Sénégal et vice-versa. Même si la traversée des personnes est toujours interdite, celle des marchandises a, quand à elle, repris sur l’axe Koundara- Sénégal, via la frontière de Linkérin, depuis dimanche 15 septembre 2014, a affirmé le président du GOHA, monsieur Chérif Abdallah.

Interrogé par Guineematin.com, le Président du GOHA a tout d’abord salué cette décision des autorités sénégalaises avant de louer l’esprit de fraternité qui a toujours existé entre les deux Etats. Pour Chérif Mohamed Abdallah, le peuple sénégalais est un peuple accueillant et respectueux : « Nous qui avons vécu au Sénégal, on n’a jamais senti que nous sommes des étrangers dans ce pays. Dans toutes les familles sénégalaises où tu entres, tu es reçu avec honneur et dignité. Dans ce pays, toutes les communautés guinéennes y sont représentées. Le peuple frère du Sénégal ne fait aucune différence entre les gens, parce que le racisme n’existe pas chez lui. La même chose chez les ressortissants de tous les autres pays du monde vivant dans son territoire. Les ressortissants Sénégalais vivants en Guinée doivent être bien traités par notre population. Actuellement, plusieurs camions en provenance du Sénégal sont déjà rentrés dans le territoire guinéen », a-t-il  dit.

Dans une requête en date du 20 octobre 2014, adressée à l’ambassadeur du Sénégal en Guinée,  le GOHA avait formulé une approche de solution intérimaire, en attendant l’éradication complète de la fièvre à virus Ebola.  Une solution qui, selon lui, consisterait à « Organiser un système de transbordement à la frontière, notamment à Koundara. Les véhicules venant du Sénégal s’arrêtent à la frontière. Les camions en provenance de la Guinée embarquent les marchandises qui sont à bord des véhicules venant du Sénégal et inversement », lit-on dans la requête.

C’est ainsi que dans une autre lettre adressé au Président Macky Sall, en date du 17 novembre 2014, le GOHA a remercié l’Etat du Sénégal pour « avoir porté toute l’attention requise à sa requête du 20 octobre relative à la reprise des échanges commerciaux entre le Sénégal et la Guinée ».

A rappeler que l’allègement de cette restriction au niveau du trafic de marchandise, constitue un ouf de soulagement pour les transporteurs et opérateurs économiques guinéens ainsi que l’ensemble des populations, notamment des régions de la Moyenne Guinée et de la Guinée Forestière.

Aux dernières nouvelles, le GOHA, entend déposer un courrier au ministère Guinéen du Budget pour solliciter un allègement substantiel des taxes sur les exportations des marchandises pour soutenir les opérateurs économiques victimes de cette interdiction de circulation.

Mamadou Alpha Baldé

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, les copies des lettres du GOHA adressées au président Macky Sall, à l’ambassadeur du Sénégal et au ministre guinéen du Budget

Au Président du Sénégal

   A l'ambassadeur du Sénégal en Guinée   Lettre du GOHA au ministre du Budget

Facebook Comments