17 morts et un blessé grave, c’est le bilan de la tuerie qui a eu lieu vendredi soir à 2 km de la frontière malienne, en territoire nigérien. L’attaque a visé uniquement des peuls. Les assaillants présentés comme des touaregs par des témoins se sont repliés rapidement en territoire malien et n’ont pas pu être appréhendés.

Le ministre de l’intérieur nigérien Mohamed Bazoum s’est rendu sur place, hier avec le gouverneur de Tillabéry et le préfet d’Ayorou. Pour les autorités il n’y a aucun doute, il s’agit de représailles. Les attaquants auraient volontairement ciblé et tués 17 peuls… pour se venger d’autant de touaregs tués ces dernières semaines dans une attaque au Mali. Un responsable des éleveurs peuls lance un appel.

Voir cet article de RFI :

Facebook Comments

Guineematin