Depuis le 7 mars dernier 2017, les audiences criminelles ont démarré au Tribunal de Première Instance de Kindia. Pour avoir des éclaircissements sur la question, le correspondant local de Guineematin.com a rencontré ce vendredi 16 juin 2017, la procureure de la République près le TPI de Kindia.

Selon Aïssatou Siradjo Bah, la tenue de ces audiences dans les différents tribunaux de première instance de la Guinée est due aux reformes engagées par les responsables du département de la Justice.

« Vous comprendrez qu’avant les audiences criminelles se tenaient au niveau de la Cour d’Appel en session d’Assises, mais depuis un certain temps, la loi a voulu que les tribunaux de première instance connaissent aussi les audiences criminelles. Cela est du aux reformes engagées au niveau de la justice. Il y a eu des nouveaux codes : le code pénal et le code de procédure pénal, conformément à ces dispositions, maintenant qui autorisent ces tribunaux à juger les acteurs criminels. Il y avait beaucoup de dossiers qui étaient entassés et normalement il doit y avoir 3 ou 4 sessions dans l’année. Maintenant, pour diligenter les choses rapidement c’est pour quoi nous avons commencé ces audiences », explique la procureure.

Pour cette première session de l’année en cours, 76 dossiers sont en instance au niveau du parquet de Kindia. « Depuis le début de ces audiences, 8 dossiers sont statués sur les 76 que nous avons. C’est un peu compliqué par rapport aux débats et tout ce qui peut s’ensuivre. Ce n’est pas une audience correctionnelle, donc on ne va pas se précipiter pour ne commettre des erreurs. La justice, c’est lentement mais surement », a précisé la procureure.

Plusieurs cas de crimes commis dans les préfectures de la région de Kindia dont entre autres Coyah, Télimélé, Forécariah, Dubréka et Kindia seront examinés. Parmi ces crimes il y a entre autres des viols, des assassinats, de la détention illégale d’arme, de la consommation de chanvre indien, vol à main armée et destruction d’édifices publics.

A suivre !

De Kindia, Sékou Komoyah Kaba pour Guineematin.com

Tél : 620 74 80 10

Facebook Comments

Guineematin