« Il a été dit que les taxis motos sont autorisés dans toutes les communes de Conakry, sauf Kaloum. Ça a été retenu avec les dispositions préalables que vous connaissez : le port du casque, l’interdiction de prendre une femme en grossesse ou les enfants… Depuis ce jour, j’ai mis une équipe en ville pour évoluer à ce sujet. Force est de reconnaître que chaque jour, on a 10 à 15 conducteurs de motos qui sont verbalisés et qui payent les reçus au trésor public… », a notamment dit à Guineematin.com le Commissaire divisionnaire, Hamidou Babacar Sarr, directeur central de la sécurité routière.

L’entretien a été réalisé dans son bureau, suite à un article qui a révélé des pratiques de corruption des agents et responsables de la police routière à Kaloum :

Ci-dessous et en vidéo, Guineematin.com vous propose de suivre l’intégralité de cet entretien :

Entretien réalisé par Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com