Mbemba Soumah, 1er de la République en SS

Au lendemain de la publication des résultats du Baccalauréat unique, session 2018, les heureux admis savourent leur réussite. Parmi eux, certains ont réussi une sacrée performance, à l’image de M’Bemba Sylla. Le jeune homme, qui a pour école d’origine le complexe scolaire Yamassafou Bah de Koloma, dans la commune de Ratoma, s’est classé premier de la République en Sciences Sociales avec la mention Bien.

Interrogé par un reporter de Guineematin.com, M’Bemba Sylla a exprimé sa satisfaction et ses rêves pour le futur. (Interview)

Guineematin.com : vous êtes le premier de la République en Sciences Sociales. Comment avez-vous appris cette nouvelle ?

M’Bemba Sylla : je commence d’abord par remercier tous mes encadreurs, de la Maternelle en Terminale, parce qu’être parmi les meilleurs d’une République n’est pas une chose qui est un peu facile. Il faut se mettre à la tâche. Cette nouvelle, je l’ai apprise avec une de mes camarades. Je lui avais filé mon PV. Elle a regardé mon PV et m’a dit que j’ai été le premier de la République.

Guineematin.com : dès après l’annonce de cette bonne nouvelle, quelle a été la réaction de votre famille?

M’Bemba Sylla : toute la famille était contente, tout le monde était joyeux. Hier même, il y a eu un show ici pour toute la famille. Donc, tout le monde dansait. Vraiment tout le monde était heureux dans la famille.

Guineematin.com : devenir premier de la République au baccalauréat était-il un rêve pour vous ?

M’Bemba Sylla : oui, c’est un rêve que je m’étais déjà fixé avant même la rentrée scolaire. J’avais en tête d’être parmi les meilleurs de la République de Guinée. Donc, je remercie le bon Dieu. J’ai bossé. Mais, mes encadreurs me disaient surtout de bosser en Mathématiques et en Français pour être le meilleur ou le premier de la République. Surtout en Sciences Sociales, il faut bosser en Français et en Anglais… Donc, je remercie le bon Dieu. Aujourd’hui, je suis le premier de la République, c’est grâce à la famille, grâce au bon Dieu, grâce au Complexe Scolaire Yamassafou Bah, parce que c’est là-bas j’ai fait la terminale. Donc, je félicite vraiment cette école. Là-bas, la formation n’est pas tellement facile parce que la manière dont on reçoit les cours c’est un peu dur. Les évaluations sont dures. Donc, on était habitué déjà à avoir deux surveillants dans une salle de composition…

Guinematin.com : pour la réalisation de ce rêve, est-ce que vous aviez tous les moyens nécessaires ?

M’Bemba Sylla : ma maman m’a soutenu, de la maternelle jusqu’en terminale. C’est elle qui payait tous mes frais de scolarité, elle a été à mes côtés, elle me soutenait.

Guineematin.com : quel a été votre petit secret pour occuper la première place en Sciences Sociales ?

M’Bemba Sylla : avant la rentrée scolaire, pendant les vacances, j’ai commencé à me préparer en empruntant certains cahiers des admis. J’ai commencé à me préparer avec ces cahiers. Je bossais en Mathématiques, en Français. Lorsque l’école a ouvert ses portes, j’ai redoublé d’efforts. J’avais en tête d’être parmi les meilleurs de la République, j’ai bossé en Anglais et en Mathématiques….

Guineematin.com : que comptez-vous faire à l’université ?

M’Bemba Sylla : je remercie le bon Dieu. Comme j’ai décroché le Baccalauréat Unique, en étant premier de la République, mon souhait est de faire l’Anglais à l’université.

Guineematin.com : pourquoi ce choix alors que nous sommes dans un pays francophone ?

M’Bemba Sylla : oui, nous sommes dans un pays francophone. Pourquoi je dois faire l’Anglais à l’université ? Parce que je vois que l’Anglais n’est pas tellement parlé en République de Guinée. C’est juste une petite partie qui parle l’Anglais et j’aimerais valoriser cette langue en Guinée pour que les élèves puissent prendre en compte la langue Anglaise.

Guineematin.com : votre mot de la fin ?

M’Bemba Sylla : je remercie toute la famille, je remercie le bon Dieu de m’avoir aidé à être le premier de la République. Je souhaite bonne chance à tous les candidats qui n’ont pas pu décrocher cette année, que l’année prochaine soit une année de merveille pour eux. Félicitation aussi à ceux qui ont pu décrocher le baccalauréat l’année-là.

Interview réalisée par Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin