Sidiki Camara, procureur de Mamou

On en sait un plus sur la procédure qui vise le jeune militaire, adjudant-chef Mamadou Alpha Barry, qui a été arrêté suite au décès de monsieur Abdoulaye Camara, un enseignant de 34 ans, à qui il avait fait subir des violents coups lors d’une bagarre à Farinta, un district relevant de la sous-préfecture de Soyah, dans la préfecture de Mamou.

Les faits se sont produits dans la nuit du jeudi au vendredi 13 Juillet 2018. Et, après son audition à la gendarmerie, l’adjudant-chef Barry a été placé sous mandat de dépôt par le parquet du tribunal de première instance de Mamou, a appris un des correspondants de Guineematin.com dans la ville carrefour.

Selon des informations recueillies hier, vendredi 20 Juillet 2018, du parquet du tribunal de première instance de Mamou, l’adjudant-chef Mamadou Alpha Barry a été entendu sur procès-verbal par la brigade de recherche de la gendarmerie de Mamou. Ce procès-verbal a été transmis au parquet qui a aussitôt saisit un juge d’instruction pour les faits de coups et blessures volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner. Une infraction prévue et punie par l’article 243 du code pénal.

« L’adjudant-chef Mamadou Alpha Barry est déjà placé sous mandat de dépôt. Il se trouve actuellement à la maison centrale. Donc, le juge d’instruction va faire l’information, il va faire toutes les investigations et le dossier va être transmis à notre parquet. Nous allons faire nos réquisitions définitives par rapport à tout ce qu’il va poser comme acte. Et, ensuite nous allons lui retourner le dossier qu’il va certainement renvoyer devant le tribunal criminel. Là, on va se retrouver et Mamadou Alpha sera jugé devant tout le monde », a expliqué Sidiki Camara, le procureur de la république près le tribunal de première instance de Mamou.

L’adjudant-chef Mamadou Alpha Barry sera-t-il jugé par un tribunal militaire ? Pour le procureur Sidiki Camara, il faut faire la différence entre les infractions militaires et les infractions de droit commun. « Ce que Mamadou Alpha Barry a commis, c’est une infraction de droit commun. Les faits n’ont aucun caractère militaire parce que ça s’est passé entre lui et un civil à qui il a donné des coups et ce dernier est mort. Donc, il peut être jugé devant le tribunal criminel de Mamou », a précisé le procureur de la république près le tribunal de première instance de Mamou.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin