Dr. Fodé Oussou Fofana« On peut ne pas aimer Bah Oury (Ndlr : vice président de l’UFDG et exilé en France) ; mais personne ne peut nier que c’est un excellent cadre ! On ne peut pas remettre en cause la qualité de sa formation… », dixit l’honorable Fodé Oussou Fofana, au téléphone de Guineematin.com

Réagissant aux propos du gouverneur de la BCRG qui relativisait, cet après-midi, le niveau de connaissance de Bah Oury dans l’affaire des 4 milliards de francs cfa attribués au président Alpha Condé, le vice-président de l’UFDG et président du groupe parlementaire des Libéraux-démocrates, Dr. Fodé Oussou Fofana pense que le gouverneur de a banque centrale de la République de Guinée (BCRG), Louncény Nabé, ne peut en rien remettre en cause les compétences et les qualités de l’opposant persécuté par le régime Condé et exilé en France…

« Bah Oury a quand même été premier de la République du Sénégal en 1976. Il avait été d’ailleurs félicité par le président de la République du Sénégal de l’époque, Léopold Sédar Senghor. Il avait bénéficié d’une bourse pour aller poursuivre ses études en France. Il est revenu s’occuper ici, en Guinée de la formation et de la gestion des ressources humaines », a rappelé Docteur Fodé Oussou Fofana.

Parlant de la vie professionnelle de son camarade de l’UFDG, Dr. Fodé Oussou Fofana a ajouté que « Monsieur Bah Oury a été un professeur de cours bancaires. Donc, beaucoup de banquiers d’aujourd’hui ont été ses étudiants. C’est dire que sur ce plan, il n’y a aucun débat possible : c’est un excellent cadre qui a travaillé à la BICIGUI avec brio. Tout le monde le sait ».

Pour l’ancien directeur de campagne de Cellou Dalein Diallo, « Au lieu de chercher à mettre en cause les qualités de Bah Oury, monsieur le gouverneur de la banque centrale n’a qu’à répondre aux questions précises et claires posées par monsieur Bah Oury. Il a parlé de blanchiment des capitaux ;  aujourd’hui, il appartient au gouverneur de la banque centrale de produire des arguments qui attestent qu’il n’y a pas eu de blanchiment dans cette affaire. Et, il ne s’agit pas de dire que nous avons l’habitude de faire de telles opérations ou bien que cela se fait partout. Cette affaire est beaucoup plus importante que cela et doit avoir un débat plus sérieux, puisque le peuple de Guinée a le droit de savoir… », a notamment dit Docteur Fodé Oussou Fofana, au téléphone de Guineematin.com

 

Commentaires