Deux jeunes filles ont trouvé la mort hier, jeudi 22 février 2018, dans le district de Citée Gbenko, situé à 5 Km de la sous-préfecture de Banankoro. Les victimes se sont embourbées dans un lac où elles étaient allées faire la lessive, a appris le correspondant de Guineematin.com dans la localité.

Asmaou Diaby et Frèmousso kourouma, âgées respectivement de15 et 22 ans, étaient allées faire la lessive dans un lac du district de Citée Gbenko. Ce lac était à l’origine, un grand trou creusé par la société AEREDOR il y a plus d’une trentaine d’années dans le cadre de l’exploitation du Diamant. Au fil du temps, ce trou s’est transformé en lac et accueille aujourd’hui plusieurs femmes qui y vont faire la lessive.

Après avoir fini de laver le linge, les jeunes filles sont allées se lever. C’est à ce moment que l’une d’entre elles s’est retrouvée coincée dans la boue, et son amie qui est allée semble-t-il à son secours s’est également embourbée et les deux ont trouvé la mort sur place.

« Moi je ne dis pas à mes enfants d’aller faire la lessive car j’ai une bonne pour le faire, donc pour moi ma fille est dans sa chambre, je ne savais pas que ses amis étaient venues la chercher pour partir au fleuve. C’est ainsi que je suis parti au bureau et ma fille est allée avec ses amies à mon insu. C’est ma petite fille qui est venue vers moi en pleurant, elle m’a dit que sa grande sœur morte dans le trou », témoigne Baba Diaby, père de l’une des victimes, qui demande au gouvernement de fermer le trou où s’est produit le drame.

Ce trou devenu aujourd’hui un lac, fait chaque année des dizaines de victimes. Et des trous de ce genre sont nombreux dans la sous-préfecture de Banankoro.

De Banankoro, Moussa Oulen Traoré pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin