Les examens nationaux, session 2017, se poursuivent en Guinée avec le lancement ce jeudi 29 juin, du Brevet d’Étude de Premier Cycle (BEPC). Dans la préfecture de Mamou, ce sont 2 557 candidats dont 1 200 filles repartis dans 9 centres, qui vont affronter, pendant cinq jours et dans 99 salles, les épreuves de cet examen, rapporte le correspondant de Guineeematin.com à Mamou.

Avec une forte mobilisation des autorités éducatives régionales et préfectorales et l’implication des autorités administratives et politiques de la ville carrefour, la première épreuve du BEPC (la rédaction) a été lancée à 9h00 dans les centres d’examen retenus pour la circonstance.

Au centre « lycée Amilcar Cabral » où sont inscrits 306 candidats dont 159 filles repartis dans 11 salles, c’est le préfet Mory Diallo, avec à ses côtés le président de la délégation spéciale de Mamou, qui a présidé au lancement cette première épreuve.

Contrairement aux années précédentes où les hommes de médias étaient admis dans les salles au moment de l’ouverture des enveloppes contenant les sujets d’examen, cette année, les journalistes n’ont pas pu vivre cette ambiance. Ils ont été contraints à se contenter du seul accès aux centres. Ce, « pour éviter qu’il y ait une fuite de sujet », a expliqué Karfala Mansaré, directeur préfectorale de l’éducation de Mamou.

A noter que, la région administrative de Mamou compte 4351 candidats dont 2059 filles, répartis 18 centres d’examen.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Tél. : 622 97 27 22

Facebook Comments

Guineematin