Dans la soirée d’hier, dimanche 14 janvier 2018, une structure composée de trois cent (300) jeunes étudiants venus se présenter au siège de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) pour exprimer leur adhésion, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Boké.

Ces jeunes étudiants sont venus de l’école des soins de santé communautaire de Boké, du centre de formation professionnel (CFP) et de l’Institut supérieur de mines et géologie de Boké (ISMGB). « Nous les étudiants que vous voyez ici aujourd’hui, nous avons observé plusieurs partis politiques y compris celui au pouvoir ; mais, nous avons vu que le parti par lequel nous pouvons espérer le développement et l’emploi des jeunes, c’est l’UFDG. C’est pourquoi, en commun accord avec tous les membres de l’association des étudiants pour le développement de Kakandé au nombre de 300 actuellement, nous avons décidé de soutenir ce grand parti lors des prochaines élections communales. Nous sommes donc à compter d’aujourd’hui à votre disposition pour la victoire de l’UFDG », a dit Mademoiselle Martine Souaré, étudiante à l’école des soins santé communautaire, porte parole des étudiants.

Très marquée par cette adhésion massive des étudiants, Madame Nasroulaye Dine Diallo, membre du bureau fédéral de l’UFDG à Boké, a remercié les jeunes pour avoir choisi son parti. Elle a également promis aux nouveaux adhérents d’être à leur disposition pour toutes questions concernant le parti et elle a enfin invité les jeunes à participer aux assemblées générales de l’UFDG.

Par ailleurs, les étudiants ont profité de l’occasion pour exposer aux responsables de l’UFDG, la galère qu’ils vivent à Boké et solliciteront le secours de ces derniers pour alléger leur souffrance. « Nous souffrons énormément à Boké ici par rapport à l’alimentation mais surtout le problème de logement. Beaucoup d’entre nous sont menacés d’être délogés ou déjà délogés. Nous sollicitons vraiment votre assistance », a indiqué Mamadou Saliou Barry, étudiant à l’ISMGB.

En réaction à cette doléance, madame Nasroulaye Dine Diallo a dit : « si on vous menace de sortir de vos logements, venez nous informer, nous nous irons vers vos concessionnaires pour plaider et voir ce que nous pouvons faire pour vous », a-t-elle rassuré.

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin