Une fin du bac pas comme les autres. C’est à cela qu’on a assisté ce samedi, 30 juin 2018 dans la ville de Boké. Des candidats du profil franco-arabe ont décidé de célébrer la fin de leur examen par une cérémonie de prières et de lecture du saint coran pour implorer la grâce divine pour leur succès, a constaté un correspondant de Guineematin.com à Boké.

Pendant que certains prenaient des photos, d’autres se rendaient dans des lieux de loisir pour se divertir, les candidats au bac du profil franco-arabe du centre Al Rahma de Boké ont trouvé un autre moyen de célébrer la fin du baccalauréat. Ils ont organisé une cérémonie de prières et de lecture du saint coran pour implorer Dieu afin qu’ils les aident à réussir leur examen.

« Nous avons lu quelques versets du coran et avons imploré le Dieu Tout-Puissant parce que lui-même a dit appelez-moi je vais vous répondre. Nous avons fait donc la lecture du saint coran pour demander à Dieu la réussite de tous les candidats de ce centre », a indiqué Mamadouba Camara, l’un des initiateurs de cette activité.

En tout cas, l’examen s’est bien passé et l’espoir est donc permis, selon ces candidats qui ont commencé à composer au centre Al Rahma avant d’être déplacés vers le lycée Yombonya. « Le Bac s’est passé dans les bonnes conditions, les surveillants et le délégué ont respecté les principes qui doivent nous lier, maintenant nous attendons les résultats. En tout cas, les sujets ont été abordables, je souhaite bonne chance à tout le monde et je prie Dieu de nous venir en aide », a déclaré Issa Keita, candidat dans ce centre.

Du coté des encadreurs aussi, c’est la satisfaction. Bangaly Keita, membre du cabinet du ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, est le président du centre : « j’ai trouvé une organisation réussie et très avancée des cadres de la DPE. On a délocalisé le centre d’Al Rahma pour le lycée Yomboya. Je pense que le cadre est plaisant et on peut mieux passer l’examen ici. J’ai trouvé un secrétariat prêt pour démarrer l’examen.

Des rencontres avaient eu lieu avec les surveillants et les candidats avant mon arrivée pour les sensibiliser au respect des principes régissant l’examen. Je n’ai fait que rajouter mon grain de sel dans cette organisation. En fait, il y a un code d’examen que je n’ai fait que faire savoir aux surveillants et aux candidats et qu’ensemble on a tous respecté. Pendant la phase d’examen tout s’est passé dans les bonnes conditions », se félicite le responsable.

De Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour guineematin.com

Tel. 628 98 49 38

Facebook Comments

Guineematin