Décidément, le concours de recrutement des enseignants au compte de la Fonction publique guinéenne n’a pas fini de livrer tous ses secrets. Selon des informations confiées à Guineematin.com, une femme contractuelle a tenté d’assassiner son mari dans la soirée du vendredi 3 février 2017, au village de Bowè, dans la préfecture de Yomou.

Selon notre informateur, madame Nyèmè Ivonne Kpogomou, a voulu commettre cette forfaiture à cause de son échec au concours de recrutement des enseignants à la Fonction publique. « La jeune femme évoluait à l’école primaire de Bowè 2 en tant que contractuelle communautaire depuis l’ouverture des classes, en octobre dernier. C’est ainsi qu’elle aurait déboursé un montant de cinq millions de francs guinéens qu’elle a remis à son mari à l’intention de ceux qui organisent le concours de recrutement des enseignants à la Fonction publique pour obtenir son admission. Constatant que son nom ne figurait pas sur la liste des admis, elle a alors pensé que son mari a détourné son argent et a décidé de le lui faire payer ça… Ils étaient sur une moto lorsqu’elle a poignardé son mari au niveau de la colonne vertébrale», a-t-il expliqué.

Joint au téléphone ce jeudi, 16 février 2017, le maire de la commune rurale de Bowé, monsieur Foromo Léonard Gbilimou, a confirmé l’incident. « Effectivement, c’est une enseignante d’une des écoles primaires de Bowè qui s’appelle Ivonne Nyèmè Kpogomou. Elle a poignardé son mari lorsqu’ils revenaient de Kobela sur une moto. C’était entre Bowè et Wétoua. C’est la victime qui m’a été envoyée à la maison le vendredi 3 février 2017 aux environs de 22 heures », a-t-il dit, précisant que la femme, accusée, s’est éclipsée quand le maire accompagnait son mari à l’hôpital pour les premiers soins. « Avant qu’on ne finisse de s’occuper de son mari, elle avait pris la poudre d’escampette. Mais, grâce au concours des uns et des autres, elle a été retrouvée au Libéria, précisément à Zozo, la première sous-préfecture située après Coyama. C’est ainsi qu’elle a été ramenée à Bowè pour être confiée aux services de sécurité. Pour le moment, elle est dans les mains de la gendarmerie de Yomou, dans la préfecture pour des fins d’enquête », a ajouté monsieur Foromou Léonard, maire de Bowè, précisant que la vie du mari, victime, n’est pas en danger.

Revenant sur les circonstances de cette tentative d’assassinat, monsieur Foromo Léonard Gbilimou dit n’avoir pas pu le savoir. « On a interrogé la dame après son arrestation mais elle n’a pas pu expliquer. Tout ce qu’elle a pu nous dire, c’est demander des excuses. Je ne sais pas si elle a pu le faire au niveau de la gendarmerie », a-t-il conclu.

Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Commentaires

No Comments