Mme Doukouré Asmaou Bah, syndicat, travailleurs des maisonsLe syndicat national des travailleurs de maison ne sait plus à quel saint se vouer. La secrétaire générale du Syndicat National des Employés de Maison (SYNEM), Mme Doukouré Asmaou Bah est une ancienne membre de la CNTG. Se disant victime de harcèlement de toute sorte et de toutes parts, Dame Asmaou jette l’éponge. Et, avec ses Camarades travailleurs de maison, elle crée le Syndicat National des Employés de Maison (SYNEM) et tient à marquer désormais son territoire.

Malheureusement pour elle, le changement (qu’elle soutien par ailleurs) n’a pas changé tout dans notre pays. Les affinités et le réseautage dominent quelques fois les principes, même le bon sens. « Je suis combattue partout ! Amadou Diallo nous empêche d’évoluer. Il a même chassé récemment une femme de la bourse du travail, alors que cette bourse du travail est normalement le refuge de tous les travailleurs… », expliquait-elle dans l’après-midi d’hier, mardi 23 décembre 2014, à la faveur d’une visite de courtoisie à Guineematin.com

Asmaou BahFemme combattante, Asmaou Bah est déjà perçue par beaucoup d’observateurs comme une nouvelle ‘’Rabiatou Sérah Diallo’’, allusion faite à l’ancienne patronne de la CNTG qui- avec  feu Ibrahima Fofana et Cie- avait sérieusement remué le régime de Lansana Conté avant de s’imposer (à cause de l’inaction des politiques) sur la scène publique pour sauver les pauvres travailleurs, voire les citoyens guinéens…

Pour sa part, Mme Doukouré Asmaou Bah, qui tient coûte que coûte à défendre et protéger ceux et celles que nous employons dans nos maisons, a déjà le soutien des structures internationales. Elle est non seulement portée à la tête (et la Guinée avec elle) du réseau africain des employés de maison (RADEM). Et, également membre du comité exécutif de la Fédération Internationale des Travailleurs Domestiques (FITD).

C’est, justement, cette structure internationale (FIDT) qui s’est récemment adressée au ministre du travail, Albert Damantang Camara, quand ce dernier a suspendu les travaux de la commission tripartite pour la ratification de la convention 189 portant sur « le Travail décent des travailleurs domestiques ».

La FIDT demande la reprise des travaux de la commission tripartite et souhaite que notre pays honore ses engagements : « Nous vous rappelons que la secrétaire générale du Syndicat National des Employés de Maison (SYNEM) de la Guinée, la Camarade Asmaou BAH, préside le Réseau Africain des Employés de Maison (RADEM), et est membre du Comité Exécutif de la FITD, indique la lettre avant d’opiner : « Nous pensons que la Guinée devrait mériter la confiance des travailleurs domestiques du monde entier et comptons sur votre diligence pour honorer l’engagement de votre gouvernement pour une ratification de la C189 ».

Guineematin.com vous propose l’intégralité de cette lettre ici

 

Facebook Comments