CNP GuinéeLe duel à la tête du Conseil National du Patronat Guinéen (CNP-Guinée) se poursuit ! Après le camp de le Camp Ansoumane Kaba « Guiter »- Mamadou Sylla « Futurelec », le vendredi dernier, c’est le camp Sékou Cissé qui a animé une conférence de presse hier, mardi 23 août 2016. L’objectif était d’annoncer la nécessité d’organiser un nouveau congrès répondant « aux aspirations d’un Conseil National du Patronat digne du nom », a appris Guineematin.com des animateurs.

Introduisant sa communication, monsieur Sékou Cissé a commencé par rappeler le différend entre les deux camps qui revendiquent la tête du conseil national du patronat guinéen. «D’habitude, les trois patronats forment une délégation qui s’appelle  » titulaire, employeur », pour aller représenter le CNP à Genève. L’année 2015, c’était monsieur Ismael Keita, Président du PAC qui a été choisi. Monsieur Mohamed Sylla n’était pas d’accord sur ce choix. Il n’était pas content. Nous avons discuté et j’ai essayé de le conseiller pour qu’il laisse tomber. Mais, il n’a pas accepté », a-t-il introduit.

Parlant de l’assemblée générale du 26 juin 2015, monsieur Sékou Cissé a qu’elle s’est déroulée en présence de plusieurs opérateurs économiques, y compris Kaba Guiter et El Hadj Souleymane Cissé ; et que c’est à l’issue de cette rencontre qu’une décision avait été prise à l’unanimité pour exclure Elhadj Mamadou Sylla « Futurelec » de la présidence du CNP pour incompatibilité avec son poste de député. «Après cette rencontre, monsieur Sylla m’a assigné en justice avec une ordonnance datant de 2007, qu’il avait présenté à Youssouf Diallo. Dans ses arguments, Monsieur Sylla réclame la paternité du CNP qu’il dit être sa marque. Mais, en tant que Président d’un parti politique, député à l’Assemblée nationale, la Cour a constaté l’incompatibilité de sa fonction avec celle de Président du CNP », a expliqué Sékou Cissé.

Le Président par intérim du CNP dit que cet imbroglio judiciaire entre lui et Elhadj Mamadou Sylla a fait que le congrès du 23 avril dernier a été annulé. Cependant, il a dit que l’organisation d’un congrès est impérieux, car il y a maintenant 18 ans qu’un congrès démocratique n’a pas été organisé : « Tout ce temps, c’est Mamadou Sylla qui présidait le réseau car ce n’était pas un CNP. Donc, nous allons organiser le 27 août prochain un congrès digne du nom », a-t-il annoncé.

Enfin, certains commentateurs disent Sékou Cissé fort de sa proximité avec le Premier ministre actuel, Mamady Youla. On accuse souvent le gouvernement d’être à la base des ennuis de l’ancien proche du Général Lansana Conté, Elhadj Mamadou Sylla, qui est souvent critique et a refusé de fusionner son parti au RPG arc-en-ciel. Alors, jusqu’à quand durera ce bras de fer ?

A suive !

Ibrahima Sory Diallo était à la conférence de presse pour Guineematin.com

Tel. : (00224) 621 09 08 18

 

Facebook Comments