Salifou Camara, Super V, président de la fédération guinéenne de FootballLa persévérance, dit-on, paie souvent. Après les orages, le beau temps s’annonce t’il enfin pour le Syli National de Guinée confronté à toutes les mésaventures dans son déplacement ougandais où il doit affronter, ce mercredi 10 septembre, les Cranes, dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2015, deuxième journée ? Trop tôt pour le confirmer. Mais, les bonnes nouvelles s’enchaînent.

Après le changement au forceps de l’hôtel insalubre dans lequel les ougandais ont confiné la délégation sportive guinéenne, pour un établissement hôtelier de 5 étoiles approprié, aux frais de la Guinée, une autre bonne nouvelle est tombée ce mardi 09 septembre. Sous les pressions multiples de la CAF, les autorités ougandaises ont enfin délivré un visa pour le président de la Fédération Guinéenne de Football, Salifou Camara Super V. L’arbre ne doit cependant pas cacher la forêt. Habiles, elles ont attendu le départ du dernier vol reliant Paris à Kampala via Amsterdam-Kigali pour faire parvenir le précieux sésame. Ce jeu ougandais est facilement perceptible. Il s’agit de donner l’impression d’avoir respecté les instructions de la CAF, tout en nourrissant l’espoir que le président de la fédération guinéenne de football n’a aucune possibilité de dormais être à Kampala avant le match.

Malheureusement pour nos « amis » ougandais, leur « habileté » manque d’efficacité, surtout dans le monde d’aujourd’hui où l’impossibilité n’est plus à l’ordre du jour dans le vocabulaire. A malin, dit on, malin et demi. Ce visa bien que tardif suffit à Super V pour être aux anges. Dès sa réception, en effet, le président de la Féguifoot s’est immédiatement réorganisé pour pouvoir être effectivement à Kampala avant le match. A ses frais, et sur un vol et un trajet qui surprendront sans doute les ougandais, Super V a quitté Paris ce mardi 09 septembre et s’achemine vers l’aéroport d’Entebbe (Kampala). C’est désormais certain, il pourra retrouver et réconforter les joueurs guinéens bien avant le coup d’envoi du match qui sera donné par le trio arbitral éthiopien et djiboutien. Le commissaire étant de nationalité zambienne.

D’autre part, voici la lettre de protestation de la fédération guinéenne de football contre le premier hôtel : « Monsieur le Secrétaire général de la CAF, Nonobstant les conditions exécrables d’accueil de notre délégation à Kampala, l’hôtel qui nous est réservé ne répond pas aux normes minima exigées pour le séjour d’une équipe nationale. C’est pourquoi, nous avons décidé de changer d’hôtel à nos frais, pour rejoindre l’hôtel IMPERIAL ROYAL, conformément au règlement de la ‘’Orange Coupe d’Afrique des Nations’’. En raison de la situation d’incertitude qui prévaut à Kampala où notre délégation est stigmatisée, nous vous prions d’intercéder auprès de la FUFA et du Commissaire du match pour acquiescer à notre demande de changement d’hôtel à notre charge. Nous vous remercions d’avance de votre précieuse assistance et vous prions de croire, Monsieur le Secrétaire général, en l’assurance de notre profonde reconnaissance ».

Ibrahima Barry

Secrétaire général Guinée foot Coordinateur général CAF

Commentaires