« Je voudrais d’abord vous féliciter très sincèrement pour cette grandiose mobilisation pour rendre hommage à nos trois frères et à notre sœur, arrachés à notre affection arbitrairement, injustement par le pouvoir d’Alpha Condé. Il est difficile de m’adresser à vous aujourd’hui, parce qu’on a enterré au carré réservé aux victimes d’Alpha Condé, 94 citoyens guinéens qui ont été tués à bout portant par un régime qui est sans foi ni loi. Mais, il faut savoir une chose, comme l’a rappelé Makanéra, continuons la lutte, c’est bientôt la fin de notre calvaire », a introduit Cellou Dalein Diallo son discours de cet après-midi du lundi 19 mars 2018 au Cimetière de Bambéto.

« Comme vous l’avez fait aujourd’hui, restez mobilisés pour qu’on continue la lutte parce qu’on n’a pas le droit de reculer. Il ne faut pas que ces 94 frères et sœurs meurent pour rien. Nous avons le devoir vis-à-vis d’eux, vis-à-vis du peuple de Guinée, de continuer le combat jusqu’à la victoire, pour que les fils de ce pays soient traités sur le même pied, pour que leur sécurité soit assurée, pour que leur dignité soit respectée et qu’ils accèdent pleinement à tous leurs droits. On ne peut reculer que jusqu’au mur. On n’en peut plus », a ajouté l’opposant.

Elhadj Cellou Dalein a surtout demandé à ses militants, puissant mobilisés, encore plus de détermination. « Levez-vous comme un seul homme, puisqu’il pense qu’il peut nous effrayer. Il ne peut pas nous effrayer. On va se battre jusqu’à ce que, dans ce pays, que les citoyens n’aient peur que s’ils sont fautifs. On doit se lever et se battre, si non, nous sommes morts ».

Ci-dessous et en vidéo, Guineematin.com vous propose l’intégralité du discours de Cellou Dalein Diallo :

Vidéo réalisée par Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin