Le centre de santé de Katougouma, situé à 25 kilomètres de Boké, est constitué d’un bâtiment flambant neuf avec des équipements de dernière génération. Mais paradoxalement, ce centre offert par le consortium SMB Winning n’a jusqu’à présent ni eau, ni électricité. La nuit tombée, les accouchements se font à l’aide de torches, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Il y a de cela seize (16) mois que le président Alpha Condé, accompagné par des membres du gouvernement, des diplomates chinois et les responsables du consortium Winning SMB, a inauguré en pompe le centre de santé de Katougouma. Cet édifice flambant neuf, doté d’équipements de dernière génération, avait suscité plein d’espoir pour les populations locales et environnantes.

Mais, à l’image de la petite ville de Katougouma, aucune mesure n’a été prise jusqu’à présent par les autorités pour alimenter l’édifice en eau potable et en électricité. Pourtant, les chinois ont doté le centre de santé d’un groupe électrogène. Selon Dr Mara « nous avons d’énormes difficultés ici à Katougouma. On n’a ni eau, ni électricité. Les femmes qui sont à terme et qui viennent la nuit pour le travail accouchent dans l’obscurité. C’est très délicat et risqué. La seule alternative qu’on a, c’est l’utilisation de la torche. Dès fois on renvoi certaines jusqu’au matin par manque de solution », a déclaré le responsable du centre.

Pour palier à ce manque, plusieurs démarches ont été menées au niveau des entreprises donatrices qui se trouvent à vingt mètres du centre de santé et au niveau des autorités préfectorales. Pour le moment, rien n’a abouti et la population se plaint. « Nous sommes allés vers la SMB pour qu’elle nous aide à avoir le courant sachant qu’elle se trouve à proximité de nous, mais la réponse a été négative. Pour eux, c’est à l’Etat qu’incombe l’alimentation du bâtiment en électricité en fournissant le carburant. J’ai en plus alerté la direction préfectorale de la santé de Boké, mais jusqu’à présent, rien » a ajouté Dr Mara.

Certains citoyens rencontrés sur place sont très amers face à cette situation qui renforce leur frustration. Pour eux, la SMB n’a rien à perdre en donnant du courant au centre de santé, ne serait-ce que pour la nuit.

De Katougouma, Mouctar Barry pour Guineematin.com

Tél. : 621 607 907

Facebook Comments