Thierno Abdoul Hamid Baldé, imam Rhâtib de Companyah, LabéCe vendredi 26 décembre, le sermon à la mosquée de Companyah, dans la commune urbaine de Labé, a porté sur la tricherie qui est interdite par Le Tout Puissant Allah, a appris le correspondant de Guineematin.com de l’imam de la localité, Thierno Abdoul Hamid BALDE.

Dans la première partie de ce sermon, l’imam de Companyah explique que la tricherie est un manque de foi en Dieu : « Au nom de Dieu qui a interdit la tricherie en disant ‘’Ne vous trichez pas’’. Le Prophète (PSL) aussi dit ‘’Ne trichez pas, celui qui triche n’est pas de nous’’. La tricherie est un manque de foi en Dieu. C’est quand on ne se contente pas de son destin qu’on triche. »

Selon Thierno Abdoul Hamid BALDE, les hommes de métier (menuisiers, tailleurs, forgerons, bijoutiers, chauffeurs, soudeurs, commerçants) qui le font trichent parce qu’ils sont des voleurs : « crois-tu qu’après avoir triché, c’est fini ? Non, tu te trompes, tu as gâché toute ta piété. Tu blagues (You kid). Dieu n’acceptera pas cette piété. Pour toi, est-ce que Dieu existe ? Est-ce qu’Il est le juge qui paye les actes ? Le bien devient un visa pour le paradis et le mal une clef pour l’enfer. Crois-tu au Prophète et au Coran ? Dieu dit que ceux qui détournent les biens des gens, ne mangent que du feu. Toi, tu ne crois pas en Dieu et ses sentiments, tu ne considère pas que ton prochain a un droit. Tu es comme un animal qui ne s’occupe que de ses deux caves (ventre et sexe). Continue, Dieu dit que tout ce qui tu fais te sera restitué (céssé moura bâma ikhambira / Até ké iko/ rien ne passera à ton insu. Tu es dans l’écran de surveillance de Dieu. Ton travail d’ici-bas demeure ta provision. (Ila bârâ yè fandâ, lédi). Tu as détourné et tu as consommé, cela te détruira ici-bas et à l’au-delà (Le prophète Issa dit qu’un manutentionnaire qui a retiré une brindille du fagot de bois qu’il portait sans demander l’autorisation au propriétaire qui était devant lui, fut châtié dans l’enfer pour cette cause. Et toi, crois-tu que tu es rusé ? On t’a conseillé, tu as refusé ! Tu perdras le tout et tu regretteras. Dieu a parlé de toi en disant : ‘’Attends et Nous t’attendons’’. Tu sauras qui est Dieu. L’humanité te verra, tu aimes à ce qu’on te flatte par ce que tu n’as pas fait. Ton mot de passe est ‘’tout pour moi, rien pour toi’’. Et pourtant, personne ne connait l’avenir ‘’Kène Khan aduna / Djon mi laban lon/No one knows tomorrow/ Duniya mu Koloma’’. Tu es animé d’une gourmandise qui ne dit pas son nom. Cette gourmandise te pousse à bouffer illicitement les biens d’autrui. Si tu savais que tu vas tout laisser ici, tu allais te contenter de ce qui t’appartient ! »

L’audio de la première partie du sermon de ce vendredi 26 décembre 2014

Dans cette seconde partie, l’imam de Companyah prévient que le bien mal acquis ne profite jamais : « Louanges à Dieu, le juge honnête ! Toi tricheur, tu n’as pas honte de Dieu qui te surveille, et tu n’as pas pitié de celui que tu détournes ! La dignité te manque parce qu’une femme peut avoir faim mais ne tète point ses seins ; tu cherches illicitement mais gâchera le tout ici bas. Car, le bien mal acquis ne profite jamais. Tu seras dépourvu de tout pour que tu sois convaincu que ce que Dieu dit est une réalité. La plupart il te paye soit en te rendant malade en vue que tu dépenses tout le bien mal acquis pour des soins, soit tes enfants deviennent bandits et chaque jour c’est des problèmes de millions qu’on t’impose, soit ce sont tes entreprises qui sont en faillites. Ainsi, le camion de ta famille recule et vous renverse dans le ravin. Pour quoi pas ? C’est la moisson de ton champ. Tu le mérites, tu seras ridiculisé par tes ennemis et tous les croyants prendront exemple sur toi. Tu es un (thug). Dès après ta mort, ta demeure c’est un puits de feu. Le Prophète (PSL) dit que toute personne qui triche ne sera pas béni, ses enfants non plus, et ce qu’il laissera derrière lui le trainera dans l’enfer. Tout futur est proche, (londiandian lon sè bali tè) (lokhè nakhan mu fâma na munâ/ nothing lasts forever). Dieu, épargne nous d’Ebola, guide nous vers le droit chemin. Que le paradis soit notre demeure. Rassemble nous dans l’Islam. Nos devanciers pardonne les. Ameen. »

L’audio de la deuxième partie du sermon de ce vendredi 26 décembre 2014

Réalisé à Labé par Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 660 11 35 15

Commentaires