Le 05 avril prochain, sauf miracle, l’Assemblée nationale en séance plénière inaugurale de la session des lois de l’année 2018, accueillera dans ses rangs Cheick Chérif Touré, le nouveau député de Kaloum. Il remplacera Baïdy Aribot, nommée en fin 2017, au poste de 2ème vice-gouverneur de la Banque centrale de la république de Guinée (BCRG).

Après une bataille qui a duré plusieurs mois entre lui et l’UFR, son parti qui l’avait exclu de ses rangs, Cheick Touré sort victorieux et devrait faire son entrée au parlement dans une semaine, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

L’Honorable Cheick Touré doit sa victoire contre l’UFR à la Cour constitutionnelle à travers son arrêt du 1er février 2018, signé de son vice-président, Mohamed Lamine Bangoura. Selon cet arrêt, dont Guineematin.com tient une copie, « l’exclusion de Cheick Chérif Touré du parti politique UFR n’a aucun effet sur le mandat qu’il tient des électeurs de la circonscription électorale de Kaloum ».

Il faut rappeler que l’UFR, parti du Haut représentant du Chef de l’Etat, Sidya Touré, disposant d’un groupe parlementaire à l’Assemblée nationale, a exclu de ses rangs Cheick Touré, et s’est battu corps et âme contre arrivée à l’Assemblée nationale.

Mais la Cour constitutionnelle indique que M. Touré « a droit à la titularisation dans les fonctions de député à l’Assemblée nationale en remplacement de Baïdy Aribot dont il doit continuer et achever le mandat ».

Elle a répondu aussi au parlement qui avait signifié l’impossibilité de recevoir Cheick Touré, mettant en avant les dispositions du nouveau code électoral en son article 123, aliéna 5. Cette disposition de la loi exclue de la liste des suppléants, tout suppléant démissionnaire ou radié de son parti politique. Mais la juridiction rappelle que ce code électoral révisé date de 2017, alors que Cheick Touré a été élu député-suppléant en 2013.

Plus loin, l’arrêt dit « que le Président de l’Assemblée nationale est tenu d’inviter, sans délai, M. Cheick Chérif Touré à siéger en qualité de député à l’Assemblée nationale avec les droits et prérogatives qui y sont attachés ».

C’est donc tout joyeux que le l’heureux député s’est présenté ce jeudi, 29 mars 2018, au siège du Parlement, pour accomplir les formalités prévues pour l’occasion. Il a répondu à cette occasion à quelques questions de Guinematin.com, soulignant déjà qu’il n’exclut d’appartenir à aucun des trois groupes parlementaires constitués à l’Assemblée nationale.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Guineematin