Depuis quelques semaines, le kilogramme de viande connait une certaine hausse qui préoccupe aussi bien les bouchers que les citoyens. A cette période de vache maigre, le kilogramme de viande se négocie entre 37 000 et 38 000 francs guinéens dans les boucheries de Conakry, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dans les marchés de Kaporo-rails et de Koloma, situés dans la commune de Ratoma, le prix du kilogramme de viande est à 38 000 francs guinéens. Le boucher Hamidou Diallo, au marché de Kaporo-rails, a confié à notre reporter ce mercredi 19 juillet que cette situation de montée du prix de la viande est due à l’augmentation faite au niveau des abattoirs. « A l’abattoir, on achète le kilogramme à 34 000 ou 35000 fg sur quoi il ajoute le transport, le prix de des emballages, les taxes. L’ensemble de tout ça nous amène à augmenter le prix pour avoir un bénéfice de qui varie entre 1500 et 2000 fg », explique-t-il.

De son côté, Mamadou Adama Bah dit que cette hausse du prix de la viande a joué sur son chiffre d’affaires par une réduction considérable de la quantité de viande qu’il vendait. « Avant, je vendais 70 kg de viande. Mais de nos jours, je ne vends que 20 kg à cause de l’augmentation incessante des prix sur le marché », soutient notre interlocuteur.

Au marché de Koloma, Mamadou Diallo se plaint de la conjoncture et porte un doigt accusateur sur les autorités. « Le gouvernement de la Guinée s’en fiche de souffre d’un citoyen. Il y a longtemps qu’il a annoncé qu’il allait prendre des mesures pour réduire le prix de la viande. L’abattoir de Kagbelen est construit pour cette cause. On ne gagne plus comme avant. Les clients ont cessé d’acheter beaucoup de viande. On peut envoyer beaucoup de viande mais, on reste avec pendant deux à trois jours avec. On n’est pas content du gouvernement puisqu’il ne fait pas son travail pour la population », accuse-t-il.

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com