Pathé Dieng, commissaire de la CENICe samedi, 22 novembre les acteurs de la Commission Electorale Nationale Indépendante(CENI) ont animé un point de presse dans un hôtelier de la place. Objectif, faire le point sur les raisons du choix de GEMATO-France pour la suite du processus électoral en Guinée.

Dans le souci de lever l’équivoque sur ‘’le choix provisoire’’ de GEMALTO, certains responsables de la CENI ont tenu devant la presse publique et privée des précisions.  Pour la circonstance, le directeur de la Planification de ladite institution,  Pathé Dieng, a déclaré : «Parmi les quatre grandes sociétés retenues, GEMATO avait la  plus grande capacité  financière. En matière d’expérience, elle a prouvé qu’elle est capable de faire la biométrie. Ses   expériences en matière électorale dans six pays, notamment au japon,   au Mali, au  Benin, sont illustratives. Dans ces pays, GEMATO a eu à respecter les conditionnalités, les délais… Et, a reçu des certificats de satisfecit. GEMATO a répondu  aussi aux différentes démonstrations faites à travers un échantillon tenant compte du temps. En plus, nous avons exigé que la société choisie ait un  prestataire local,  de droit guinéen, qui paye régulièrement ses impôts. Ça encore, la société GEMATO a présenté une société qui répond à tous ces exigences. Voilà un ensemble de points de la société GEMATO », a justifié M. Dieng.

A noter que cette conférence a été précédée par une série d’atelier  organisée par la CENI sur l’usage de la biométrie en Guinée, le respect à la vie privée et la protection des données personnelles.

Yacine Sylla pour Guineematin.com

 

 

 

Facebook Comments