Daouda Diallo, secrétaire administratif de l’UFDG à Tougué

A en croire l’actuel président par intérim de la Délégation spéciale de la Commune Urbaine de Tougué, Thierno Mamadou Oury Diallo, une importante délégation du Bureau Politique Nationale de son parti, l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) est attendue dans les prochains jours, dans la préfecture pour aider sa fédération locale à harmoniser sur le responsable qui doit remplacer Mohamed Sacko Barry à la tête de l’exécutif communal, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la région.

Cette annonce intervient quelques jours seulement après le récent séjour de travail effectué dans la préfecture par le gouverneur de la Région Administrative de Labé, Sadou Keïta qui exige de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) un acte officiel désignant, dans une semaine au maximum, le remplaçant de son secrétaire fédéral, Mohamed Sacko Barry (actuellement détenu à la maison centrale de Labé) à la tête de la délégation spéciale de la Commune Urbaine de Tougué.

Sadou Keita, gouverneur de Labé

L’initiative du gouverneur de Labé s’inscrit dans le cadre de la volonté de Sadou Keïta de mettre fin aux attaques par médias interposés du député uninominal, Dr Alpha Mamadou Baldé contre le préfet de la localité, Elhadj Abdourahmane Baldé, reproché par le parlementaire de l’opposition d’avoir violé l’accord politique du 12 octobre 2016 pour avoir nommé par la décision N°001/PT/CAB/2017 du vendredi, 27 janvier 2017, un intérimaire à la tête de la Délégation Spéciale de la Commune Urbaine de Tougué.

Or, l’examen approfondie de cette décision montre que ce qui est présenté comme étant un crime de lèse majesté par les détracteurs du préfet est loin d’être une usurpation des attributions de l’UFDG.

En effet, l’article 1er de cette décision est très clair : « monsieur Thierno Mamadou Oury Diallo, membre du conseil communal de la commune urbaine de Tougué est nommé président par intérim de la délégation spéciale de la commune urbaine de Tougué en attendant la nomination d’un titulaire.»

Au regard de cette disposition qui précise bien que c’est « en attendant la nomination d’un titulaire », rien n’empêchait l’UFDG de poursuivre les concertations à l’interne en vue de faire une proposition au ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, conformément à l’accord politique du 12 octobre 2016.

Comme on le voit, contrairement à ce que fait croire le député Dr Alpha Mamadou Baldé, le préfet de Tougué, Elhadj Abdourahmane Baldé n’était pas animé d’une mauvaise intention et n’avait aucun calcul politique derrière. Il a tout juste voulu éviter à la Commune Urbaine de Tougué le malheureux scénario de Mamou où la ville est restée près de 3 mois sans gestionnaire avec comme conséquences négatives des arriérés des salaires des contractuels non payés et une insalubrité envahissante pendant toute la période du blocus.

N’est-ce pas les trois représentants de l’UFDG au sein de la Délégation spéciale qui ont proposé au préfet de Tougué le nom de leur doyen, Thierno Mamadou Oury Diallo, en attendant celle officielle du parti qui, malheureusement, tarde toujours, en raison des querelles de personnes qui minent sa fédération ?

Il est à signaler aussi qu’en utilisant les antennes des radios locales pour remettre ainsi en cause l’engagement politique de Thierno Mamadou Oury Diallo, le député uninominal de Tougué pourrait avoir inutilement replongé son parti dans une autre crise, parce que le doyen mis sur la sellette semble ne pas vouloir se laisser faire. En tout cas, tout ceux qui l’ont suivi l’autre jour sur les antennes de GPP FM Foutah ont compris qu’il est très fâché contre le député uninominal de Tougué qui ne cesse de le traîner dans la boue.

Mamadou Sacko Barry, ancien maire de la commune urbaine de Tougué

Par ailleurs, il a tenu a rappelé comment il est venu à ce poste : « nous avons été démocratiquement désignés par notre parti pour nous représenter au sein de la Délégation spéciale. Et sur notre liste, mon nom vient immédiatement après celui de Mohamed Sacko Barry. Lorsque ce dernier a eu les problèmes, nous trois autres membres de la Délégation spéciale issus de l’UFDG sommes concertés et les collègues m’ont choisi pour assurer l’intérim jusqu’à ce que la proposition officielle du parti vienne. Jusqu’à preuve du contraire, c’est moi le président par intérim de cette Délégation Spéciale. Après le passage du gouverneur, nous en avons parlé au bureau politique national de notre parti qui a promis d’envoyer une mission à Tougué dans les prochains jours. Nous les attendons.»

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments