« Le candidat doit, une fois à la Mecque, avant d’arriver à la Kaaba, se purifier, enlever les vêtements cousus pour les hommes ; se couvrir tout le corps avec des serviettes… », a notamment prêché l’islamologue et premier imam de la mosquée de Koloma. Dans la matinée de ce vendredi 11 août 2017, Guineematin.com a reçu comme invité, Oustaz Ramadan Bah pour parler essentiellement du pèlerinage à Mecque. 

Dans notre entretien, le prédicateur a tout d’abord rappelé que le Hadj est le cinquième pilier de l’islam et qu’il est prescrit de se rendre à Mecque quiconque en a les moyens.

Pour revenir sur la définition du Hadj, Oustaz Ramadan Bah a souligné que c’est un ensemble de mouvements que le musulman effectue aux lieux saints de l’islam.

Selon cet imam et professeur, il y a trois manières de faire le pèlerinage ; mais, la plus pratiquée par les pèlerins de chez nous est celle qui consiste à faire le petit pèlerinage et le grand pèlerinage à la fois.

« Arrivée à Medine où ils doivent se purifier, ils se purifient, se rendent à la Mecque et rentrent à la Kaaba pour faire les sept tours. Ensuite, ils vont marcher entre Safaa et Marwaa. Là aussi, les pèlerins vont faire sept tours (aller et retour). Après cela, les hommes se rasent et les femmes coupent un peu de leurs cheveux. Cela met fin au petit pèlerinage. Pour le grand pèlerinage, ils se retournent d’abord à leur lieu de résidence pour changer les serviettes et porter cette fois les vêtements cousus. Au huitième jour, ils se purifient de nouveau pour changer de vêtement et attacher les serviettes pour couvrir leur corps. C’est ainsi qu’ils se rendront à Mina pour passer la nuit du 8 au 9. Au lever du soleil, ils se rendent à Arafat où ils doivent stationner pendant toute la journée du 9, en faisant surtout des invocations », a expliqué Oustaz Ramadan Bah, avant d’insister sur le fait que la journée du 9 est la meilleure journée de l’année lunaire pour le musulman. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle, dit-il, que les musulmans qui sont restés sans à aller au Hadj doivent jeûner pendant cette journée.

Le fait de jeûner cette journée du 9, efface les pêchés précédents et ceux de l’année qui suit, a-t-il précisé. « C’est une journée très importante, surtout pour ceux qui sont à la Mecque. Ils doivent faire beaucoup d’invocations, de prières et de lecture du Coran. Le prophète Mohamed (PSL) a dit que le Hadj, c’est ce jour là », a-t-il ajouté.

Enfin, Oustaz Ramadan Bah a indiqué que les cérémonies d’accueil au retour d’un pèlerin ne sont pas une obligation pour ceux qui sont restés. De même d’ailleurs que les cadeaux envoyés par le pèlerin. Mais, il n’est pas aussi interdit de le faire pour celui qui dispose des moyens…

A suivre, le décryptage de l’interview et sa version vidéo.

Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Commentaires

No Comments